Carrefour pourrait se retirer d’Altis

La partie de Monopoly de la distribution se poursuit dans le Sud-Ouest. Les rumeurs qui courent depuis cet été sur l’avenir d’Atis ressurgissent aujourd’hui. Selon Les Echos, Carrefour pourrait céder sa participation de 50 % dans le capital de son petit franchisé, co-contrôlé par l’Espagnol Eroski, lequel souhaite se désengager d’Altis. Le quotidien explique qu’Eroski souhaiterait racheter la participation de Carrefour pour la revendre ensuite à un groupe français qui se serait porté acquéreur.

Carrefour ne commente ni ne dément

Basé à Pau, Altis (environ 460 M€ de chiffre d’affaires TTC en 2010) exploite 6 petits Carrefour, 9 Carrefour Market et 5 Ed.

Par ailleurs, selon Les Echos, le conseil d’administration de Carrefour aurait accepté le projet de reprise de Guyenne & Gascogne, son gros franchisé dans le Sud-Ouest. La cession des parts dans Altis permettrait à Carrefour de financer en partie le rachat de Guyenne et Gascogne. Contacté par Linéaires, Carrefour n’a pas souhaité commenter les informations avancées par Les Echos.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois