Carburants : Leclerc et U à prix coûtant

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie, doit rencontrer demain mardi les distributeurs au sujet de la baisse du prix des carburants. Mais, comme à son habitude, Michel-Edouard Leclerc a pris les devants et coupé l’herbe sous le pied à ses concurrents. Le président des centres Leclerc a annoncé ce matin à la radio que les 546 stations-service de son enseigne vendront les carburants à prix coûtant durant tout le mois de septembre.

« Cette mesure viendra en complément de la réduction temporaire des taxes de l’Etat sur les carburants que s’apprête à annoncer le gouvernement, et qui montre sa préoccupation pour cet important sujet, a précisé Michel-Edouard Leclerc dans un communiqué. Avec 12 % de parts de marché sur les carburants et 7 % sur le gasoil, il est de notre responsabilité d’accompagner la rentrée des Français. Nous répercuterons donc la totalité des déductions fiscales proposées par le gouvernement, et faisons un effort supplémentaire en supprimant nos marges pour vendre tous nos carburants à prix coûtant. Dans le même temps nous attendons naturellement que les raffineurs contribuent à l’effort général en prenant également sur leurs marges ».

Effort ou investissement ?

« Prix coûtant » : relayée par les médias, la formule fera sûrement effet auprès des Français pour qui la flambée de l’essence est une préoccupation majeure. Dans les faits toutefois, même si la durée de l’opération est relativement longue, Leclerc se passera temporairement d’une marge très faible qu’il chiffre entre 1et 2 centimes par litre. Un effort d’autant plus supportable que l’enseigne n’en finit pas de gagner des parts de marché sur son cœur de métier : l’alimentaire. Sans oublier l’attractivité supplémentaire que peut générer cette annonce pour les centres Leclerc.

Même si Système U a annoncé la même mesure dans la foulée (sur son compte Twitter, Serge Papin a chiffré à 10 M€ l’effort pour son groupe), Leclerc a une nouvelle fois préempté le terrain du discount du carburant au moment opportun, avec un plan de com millimétré. En début d’après-midi, piqués au vif, les Mousquetaires ont tenu à rappeler que depuis deux mois, Intermarché vend à prix coûtant l’essence SP95-E10. Une mesure qui s’appliquera jusqu’à la fin de l’année mais qui ne concerne que les véhicules essence mis en circulation après 2000. Carrefour, qui avait lancé début mai sa garantie « prix le plus bas sur le carburant », s’est fait devancer.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois