Brésil : Carrefour rend les armes

Dans un communiqué laconique publié ce matin, en marge des performances au deuxième trimestre, Carrefour indique prendre acte "de la décision du BNDES (la banque de développement du Brésil, NDLR) de ne pas financer l’opération telle que proposée par GAMA et constatons donc que les conditions nécessaires à la réalisation de cette proposition ne sont pas réunies pour sa poursuite". Une façon sobre d'indiquer que Carrefour préfère renoncer au méga-projet de fusion fomenté avec Abilio Diniz dans le dos de Casino, devant la somme des difficultés tant juridiques, que financières ou politiques qui s'étaient accumulées ces derniers jours.

Même si Carrefour s'est toujours placé en second rideau sur ce projet, en tant que destinataire d'une proposition extérieure et non en acteur principal du dossier, c'est un échec supplémentaire pour le groupe, dans un contexte déjà très perturbé. Les hypers français continuent de focaliser l'attention et les inquiétudes : ils ont encore encaissé - 4,3 % au second trimestre (hors carburant), équivalent à - 3,3 % hors effet calendaire.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois