Bompard et Carrefour se sont dit oui

Bompard chez Carrefour : c'est plié, ou presque

Alexandre Bompard, nouveau PDG de Carrefour dès le 18 juillet

Carrefour précipite l'arrivée d'Alexandre Bompard à sa tête. Les actionnaires du distributeur et le dirigeant se sont visiblement mis d'accord pour que le nouveau PDG prenne ses fonctions dès ce mois de juin.

Après une ultime rencontre entre les intéressés le week-end dernier, rapportée par Le Figaro, le processus de la nomination d'Alexandre Bompard à la présidence de Carrefour est enclenché.

Aval du comité des nominations cette semaine, vote du conseil d'administration dans la foulée : les fuites se multiplient et les dépêches d'agence s'accumulent pour donner les derniers détails d'une arrivée déjà très médiatique. L'annonce officielle, elle, est attendue pour vendredi ou lundi prochain.

L'assemblée générale du groupe le 15 juin sera évidemment l'occasion d'entériner la nomination du nouveau PDG. Ensuite, tout ira beaucoup plus vite que prévu.

"Au travail dès le 16 juin"

"Alexandre Bompard sera probablement au travail dès le 16 juin", a confié à l'AFP Dejan Terglav, secrétaire général de la fédération FGTA-FO (premier syndicat chez Carrefour).

Il ne serait donc même plus question d'attendre septembre pour voir Alexandre Bompard s'installer dans les bureaux de Carrefour. Georges Plassat, l'actuel PDG dont le mandat court jusqu'en mai 2018, pourrait partir "dans la foulée", a poursuivi le syndicaliste. Bref, la passation de pouvoirs en douceur souhaitée par Georges Plassat, étalée sur plusieurs mois voire un an, ne serait plus d'actualité.

Une expertise éprouvée en matière de "phygital"

Alexandre Bompard, jeune PDG (44 ans) du groupe Fnac-Darty, est auréolé d'un rachat spectaculaire (Darty), d'un cours de Bourse qui a triplé sous son mandat (celui de la Fnac) et d'une expertise éprouvée en matière de "phygital" (combinaison des magasins physiques et du commerce digital). Des faits d'armes qui ont donc su séduire les grands actionnaires de Carrefour.

Les émoluments d'Alexandre Bompard, à la Fnac, ont fait couler beaucoup d'encre. Ils comportaient de généreux bonus en actions et puisque le cours de Bourse a triplé sous son mandat, les sommes en jeu sont devenues faramineuses.

Le PDG aura au final touché l'équivalent de 11,5 millions d'euros en 2015 et 13,9 millions d'euros en 2016. Soit bien davantage que les 4,5 millions d'euros perçus en moyenne l'an dernier par les patrons du CAC 40 (dont la Fnac ne fait même pas partie).

Le poste à prendre chez Carrefour, cela dit, n'est pas chichement doté lui non plus. Selon un palmarès dressé par la société Stacian, Georges Plassat était l'an dernier le dirigeant le mieux payé du CAC 40, avec une rémunération globale frôlant les 10 millions d'euros.

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois