Intermarché Combs-la-Ville (91)

Intermarché Combs-la-Ville (91)

  • Conçu avec des associations de protection de la nature, le parking est un modèle écolo ! Un quart de sa surface est végétalisée et seules des espèces d'arbres locales y ont droit de cité. Des noues (fossés stagnants) ont été créées ! La façade du bâtiment accueille des nichoirs à oiseaux et des abris à chauve-souris. Et des ruches sont exploitées par un apiculteur local à l'arrière du bâtiment.

  • Toutes les initiatives « vertes » du magasin sont relayées par des panneaux pédagogiques. Ici, en bordure du parking, afin d'expliquer l'intérêt d'un mur en pierres pour accueillir les crapauds l'hiver. Ou encore de laisser des tas de branchages pour les insectes. Sympathique, mais folklorique !

  • Le magasin est baigné de lumière du jour grâce à la présence d'un toit à six sheds (baies vitrées orientées nord, générant une toiture en dents de scie). Cette conception a engendré un surcoût de l'ordre de 20 % sur le poste charpente. Mais le confort visuel est réel, de même que les économies d'énergie.

  • Immo Mousquetaires a pris le pari de se passer de climatisation dans le magasin. En été, les sheds seront ouverts pour laisser entrer de l'air frais la nuit, selon la méthode du free cooling. Cet air frais sera capturé dans le roof-top (photo) puis relâché en journée. L'excellente isolation du bâtiment (y compris sol et portes de secours) doit permettre cette performance.

  • L'éclairage du magasin est 100 % led, parking compris. Le tout est géré par une GTC (gestion technique des consommations), avec cinq capteurs de luminosité dans la surface de vente, couplés à des variateur, pour une consommation optimisée au plus fin.

  • La chaleur générée par le groupe froid est récupérée pour chauffer les réserves et les bureaux. Par ailleurs, chaque porte vitrée est équipée d'un capteur d'ouverture : toujours pour mieux piloter les économies d'énergie.

  • Combs-la-Ville teste la configuration de la zone marché pour un Intermarché dit généraliste en version Mag3.e. L'historique barre trad, chère aux Mousquetaires, est cassée, au profit d'une zone originale "semi-fermée", grâce à la cloison sur laquelle s'appuient fromage et charcuterie coupe (à gauche). Le côté droit est fermé par le rayon vins. Ce qui fait qu'il y a un seul point d'entrée et sortie dans la zone marché, créant un sentiment d'une relative intimité.

  • Le rayon fruits et légumes fait partie des priorités de l'enseigne. Un effort réel est réalisé sur la présentation. La plupart des produits sont dépotés à la main. Le rayon doit atteindre 10 points de quota. On retiendra aussi l'élégant bar à olives, en libre-service.

  • Comme dans les différentes variantes du concept Mag3.e déjà vues ailleurs, le vin se rapproche au plus près du frais. Idem pour les arts de la table, situés de l'autre côté de l'allée. On remarquera le micro stand, utile pour des mises en avant et des animations/dégustations.

  • C'est un parti pris des adhérents : offrir un très grand surgelé. La gamme disponible est celle des hypers, alors que le magasin ne jauge que 3 000 m². Et une offre antillaise spécifique a été référencée en plus, pour satisfaire la communauté locale.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois