La croissance du bio freinée par une dynamique d’offre ralentie

4 mai 2021 - Amaury Beautru

Depuis le printemps 2020, le rayon bio a perdu de sa vitalité. NielsenIQ apporte un éclairage nouveau sur cette tendance par le prisme de l’offre. L’assortiment AB a en effet progressé presque quatre fois moins vite en 2020 qu’en 2019.

Après des années de croissance à deux chiffres, les ventes de bio n’ont progressé que de 9% au troisième et quatrième semestre 2020. Se rapprochant ainsi des performances du conventionnel. Pour comprendre ce ralentissement, le panéliste NielsenIQ a cherché du côté de l’offre. Son évolution apporte une partie de la réponse.

Alors que l’assortiment bio en GMS avait progressé de 26% au second semestre 2019, il n’a gagné que 7% l’an dernier sur la même période. Les scores sont quasiment identiques à l’échelle des hypers. En super, le ralentissement est plus faible : l’offre bio avait augmenté de + 27% en 2019, contre + 11% en 2020. En drive à l’inverse, le rythme s’est accéléré. Le nombre de codes AB est en progression de +23% à 305 codes au second semestre 2020, contre +20% en 2019, à 248 références.

Le constat est quasi généralisé à l’ensemble des produits. Sur les 126 familles bio observées par Nielsen, près de 110 ont vu leur assortiment progresser moins vite qu’en 2019.

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois