LINEAIRES / LINEAIRES express / Les archives / Remballe au Super U : de la prison avec sursis

.

Remballe au Super U : de la prison avec sursis [B. Merlaud]

28 Février 2014
Remballe au Super U : de la prison avec sursis

Le directeur d'un Super U et deux chefs de rayon viennent d'être condamnés à plusieurs mois de prison avec sursis. Ils pratiquaient la remballe de produits périmés.

L'affaire du Super U de Langeac (43) avait défrayé la chronique.

En mars 2013, France 3 Auvergne révélait que ce magasin vendait régulièrement de la viande et des charcuteries périmées, mais rafraîchies et réétiquetées pour être écoulées en promotion. Le système durait depuis des années.

Le 25 février, le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay a rendu son verdict. Les amendes infligées sont moins lourdes que celles requises, mais les peines de prison avec sursis plus sévères, rapporte France 3 Auvergne .

Le directeur du Super U à l'époque des faits et le chef boucher sont chacun condamnés à neuf mois de prison avec sursis. Les peines requises étaient de deux et trois mois. La chef de rayon charcuterie écope de six mois avec sursis, contre un mois requis.

Les trois responsables devront également régler des amendes, mais celles-ci ne dépassent pas 2300 euros. Il leur est interdit de diriger un commerce pour une ou plusieurs années.

L'associé U, lui, est relaxé en tant que personne physique. Mais sa société devra s'acquitter de 15000 euros d'amende.

L'association UFC Que Choisir touchera pour sa part, dans cette affaire, 10000 euros de dommages et intérêts.