LINEAIRES / LINEAIRES express / Les archives / Casino, désormais plus brésilien que stéphanois

.

Casino, désormais plus brésilien que stéphanois [B. Merlaud]

21 Février 2014

En 2013, Casino tire les trois quarts de son résultat opérationnel de l'international. Le groupe a radicalement changé de visage en quelques années, au point que le Brésil est devenu le premier pays du distributeur !

Assai est l'enseigne cash and carry de GPA au Brésil

"Le profil du groupe Casino a été profondément modifié en 2013, a résumé Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, durant la présentation des résultats annuels le 18 février dernier. Il a renforcé son portefeuille d'enseignes en prenant le contrôle de deux grands actifs structurants, Monoprix en France et GPA au Brésil."

"Le groupe a quasiment doublé de taille au cours des cinq dernières années", s'est également félicité le dirigeant.

De fait, Casino réalisait 27 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2009. A l'époque, la France représentait encore les deux tiers de l'activité du Stéphanois, tant en chiffre d'affaires qu'en résultat opérationnel courant.

En 2013, les ventes du groupe se montent à près de 49 milliards d'euros. La France ne compte plus que pour 40% du CA et… 26% du résultat opérationnel courant (ROC).

Avec 60% de son CA et 74% de son ROC réalisés en dehors de la France, le groupe Casino est aujourd'hui le plus international des distributeurs hexagonaux (à égalité avec Auchan).

Le pari des émergents

Certes, le distributeur a consenti de coûteux efforts de baisses de prix dans l'Hexagone qui ont dégradé sa rentabilité. Et il espère bien redresser la situation en 2014.

Mais Casino tire aussi profit d'un pari lancé il y a une quinzaine d'années. "Nous avons eu raison d'investir, en 1997 et 1998, dans des pays émergents comme le Brésil, la Colombie ou la Thaïlande, qui étaient pourtant alors en crise, a rappelé Jean-Charles Naouri. Nous y sommes entrés dans des conditions financières extrêmement satisfaisantes et, à force de travail, nous sommes parvenus aux chiffres actuels."

Des chiffres très satisfaisants, en l'occurrence, qui dopent le résultat du groupe autant que son cours de Bourse. Avec l'annonce des résultats annuels 2013, le titre Casino a bondi de plus de 6% dans la matinée du 18 février.

La forte croissance du Brésil et l'intégration globale de GPA (Grupo Pao de Açucar), au passage, ont une conséquence symbolique forte pour le distributeur. Le chiffre d'affaires du groupe GPA se monte en effet à 20,1 milliards d'euros en 2013. Contre 19,5 milliards en France.

Alors même que les effets de change ont été très négatifs en 2013, le Brésil est donc devenu le premier pays de Casino.

  2013 Evol.
Chiffre d'affaires consolidé 48 645 M€ + 15,9 %
- France 19 492 M€ + 5,7 %
- Amérique latine 24 731 M€ + 28,5 %
- Asie 3 561 M€ + 4,5 %
- Autres secteurs 862 M€ - 0,5 %
Résultat opérationnel courant 2 363 M€ + 18,1 %
- France 618 M€ - 9,8 %
- Amérique latine 1 469 M€ + 38,6 %
- Asie 264 M€ + 9,5 %
- Autres secteurs 12 M€ - 25,0 %
Résultat net part du groupe 851 M€ - 19,9 %
Résultat net normalisé part du groupe (1) 618 M€ + 9,7 %

(1) Le résultat net normalisé présenté par Casino correspond au résultat net corrigé des "autres produits et charges opérationnels", des "éléments financiers non récurrents", ainsi que des "produits et charges d'impôt non récurrents". Cet agrégat, explique le groupe, "permet de mesurer l'évolution du résultat récurrent des activités".

Source : Casino. Activités poursuivies.