LINEAIRES / LINEAIRES express / Les archives / Casino : des efforts douloureux en France, mais stratégiques

.

Casino : des efforts douloureux en France, mais stratégiques [B. Merlaud]

21 Février 2014
  2013 Evol.
Chiffre d'affaires France 19 492 M€ + 5,7 %
Résultat opérationnel courant 618 M€ - 9,8 %
- enseignes Casino 145 M€ - 42,9 %
- Franprix – Leader Price 152 M€ - 6,7 %
- Monoprix (1) 247 M€ + 102,5 %
- Mercialys (2) 75 M€ - 48,6 %

(1) Monoprix a été intégré à 100% dans les comptes de Casino en 2013.
(2) Mercialys, introduit en Bourse, a été déconsolidé et mis en équivalence au second semestre 2013.
Source : Casino.

Casino a fortement dégradé sa rentabilité en France en 2013. En pratiquant des baisses de prix depuis fin 2012, le distributeur a fait plonger le résultat opérationnel de Géant dans le rouge. Mais il espère bien se voir récompensé de ses efforts en 2014.

Les hypermarchés Géant

En pratiquant des baisses de prix, le distributeur a fait plonger le résultat opérationnel de Géant dans le rouge

"Pour les hypermarchés, la séquence consistait à relancer les volumes", a commenté Jean-Charles Naouri le 18 février, lors de la présentation des résultats annuels de son groupe.

"Les clients ont réagi aux baisses de prix au bout de neuf mois, c'est un délai classique, a poursuivi le dirigeant. Aujourd'hui, nous avons des volumes en croissance de 8%. On peut dire que les clients répondent bien."

A magasins comparables et hors essence, les hypermarchés Géant Casino enregistrent en effet 8% de croissance en volume sur le quatrième trimestre 2013 et il en est de même sur la dernière période de 4 semaines se terminant le 16 février 2014.

Le chiffre d'affaires des hypers, toujours à magasins comparables et hors essence, recule de 6,8% en 2013. Il s'est toutefois légèrement redressé au dernier trimestre (+ 0,8%) et repart bien en ce début d'année (+ 2,2%).

Ces premiers résultats pour 2014 réjouissent Jean-Charles Naouri. "Nous remplissons nos objectifs, a-t-il commenté ce matin. Nous pensons que la marge en euros va s'accroître et que le résultat opérationnel courant va repasser en positif."

Autrement dit, le distributeur ne compte pas sacrifier plus longtemps la rentabilité de ses hypers et espère bien voir ses efforts rémunérés dès cette année.

Les supermarchés Casino

Pour les supermarchés, la stratégie est similaire, quoique de moindre ampleur. Le distributeur se satisfait d'un "passage en positif des volumes et du trafic clients au cours du second semestre". En comparable hors essence, le CA des supermarchés Casino recule de 6,2% en 2013.

Les autres enseignes

Pour les autres enseignes françaises de Casino, la stratégie repose essentiellement sur le développement de l'activité et du parc : intégration à 100% de Monoprix, développement de la franchise en proximité, croissance externe pour Leader Price, extension de la marketplace de Cdiscount.

Mais à magasins comparables et hors essence, les ventes de Leader Price en 2013 reculent de 4,4%, celles de Franprix de 2,9% et Monoprix est à - 0,8%.

Comme Géant un an plus tôt, Leader Price a fait l'objet d'un repositionnement tarifaire plus agressif fin 2013 et début 2014. La rentabilité de l'enseigne discount de Casino s'est également dégradée en 2013 en raison de l'intégration de plusieurs masterfranchisés déficitaires. Le réseau se développe, avec la transformation effective des magasins Norma en 2013 et Le Mutant en 2014.

Cdiscount voit son volume d'affaires augmenter de 16,1% (et même de 21% sur la dernière période mesurée en 2014). Les transactions sur la marketplace explosent, mais le chiffre d'affaires en propre du site progresse également, de 9,7% l'an dernier.