LINEAIRES / LES PRODUITS / Les bonbons à l'offensive sur les calendriers de l'avent

.

Les bonbons à l'offensive sur les calendriers de l'avent

7 Novembre 2018

Le succès des calendriers de l’avent proposés par les chocolatiers aiguise l’appétit des fabricants de bonbons.

Et pour cause, leurs ventes ont atteint 65 M€ à Noël dernier, soit 9 % du CA des chocolats saisonniers, grâce à une croissance ininterrompue depuis leur lancement.

Lutti s’est positionné depuis déjà quelques années sur le créneau, avec un produit décalé sous licence Lapins crétins, baptisé le « Calendrier de l’après ». Lequel offre une dizaine de fenêtres contenant des guimauves chocolatées et des gélifiés démarrant le 25 décembre et allant bien au-delà du 31…

Haribo et Cémoi ont suivi avec un calendrier plus classique, offrant des gélifiés pour le premier, le fameux ourson en guimauve pour le second. Cette année, Carambar & Co se jette dans la bataille via sa marque phare Carambar et deux modèles de calendriers contenant des mini barres.

Le challenger des bonbons, dont le rachat de Lutti vient d’être autorisé par l’Autorité de la concurrence, va encore plus loin dans la « noëlisation » de Carambar, avec un mini sapin en carton contenant 60 g de friandises. Une offre cadeau judicieuse qui s’inspire, elle aussi, des produits proposés depuis longtemps par Ferrero, le roi des chocolats de Noël.

Carambar & Co propose également son mini-sapin à la marque Michoko. Le bonbon chocolaté au caramel se présente aussi en formats ballotin (230 g) et boîte ronde (470 g), contenant un assortiment des trois recettes existantes : classique, cœur coulant et chocolat lait noisette.