LINEAIRES / LES PRODUITS / Leclerc se positionne sur l’agroécologie

.

Leclerc se positionne sur l’agroécologie [A. Beautru]

1 Février 2019

Fin janvier 2019, les premières productions de fruits et légumes « agroécologiques » cobrandées avec Leclerc verront le jour. L’enseigne inaugure la signature La Voix des champs avec quatre filières en 1re et 4e gammes.

Carrefour a ses Filières Qualité ; Casino, son initiative Agriplus ; Monoprix a mis en place les Cultiv’Acteurs, etc. Après avoir longtemps été chahuté par les ONG comme Greenpeace, Leclerc vient de formaliser son engagement pour le monde agricole. En cobranding avec des marques nationales, l’enseigne vise deux objectifs : améliorer les pratiques agricoles et mieux rémunérer les producteurs.

Pendant les trois ans du contrat, les produits des producteurs engagés sont achetés 14 % plus cher que le prix pratiqué en conventionnel, ceci afin de « permettre aux agriculteurs de conduire sereinement la démarche de progrès ». Comprenez : réduire l’usage de pesticides de synthèse.

Parmi les producteurs engagés, Le verger de la Blottière a démarré les livraisons de cinq variétés de pommes. Les Crudettes lui emboîtera le pas la semaine prochaine avec huit codes de salade en sachet. Kultive, avec ses concombres, et Terre de France (trois variétés de pommes de terre) suivront. Pour les trois premiers, l’accord est même tripartite. L’entreprise Cybeltech, financée par le Galec, a été mandatée pour recueillir un ensemble des données liées à la culture des producteurs engagés (apports chimiques ou organiques, analyses des sols, données climatiques, etc.) afin de modéliser le processus agricole et ainsi mieux gérer les interventions phytosanitaires.

D’autres filières sont en cours de développement, carotte, tomate et betterave.

Introduite par l’enseigne comme une 3e voie (entre le bio et le conventionnel), La Voix des Champs fait écho aux nombreuses prises de position de producteurs et de distributeurs sur une offre "zéro résidu de pesticides". Ce projet s’inscrit dans une promesse plus large de l’entreprise qui exprime sa volonté de réduire de 50 % l’usage de pesticides pour les fruits et légumes qu’elle commercialise... d’ici 2020. Un résultat qui sera aussi difficile à quantifier qu’à atteindre, a fortiori sur une échéance aussi courte.

Les Ateliers du Frais 2019

Envie d’en savoir plus sur les ventes de produits frais, en GMS et dans les enseignes spécialisées ?

De faire le point sur le développement des filières par les enseignes ?

Rendez-vous le 28 mars aux septièmes Ateliers du Frais, une journée organisée par Linéaires.

Ave la participation, notamment, d’Auchan et Carrefour.

Tous les renseignements ici.