LINEAIRES / LES PRODUITS / La blockchain chez Carrefour, pour quoi faire ?

.

La blockchain chez Carrefour, pour quoi faire ? [B. Merlaud]

6 Mars 2018
La blockchain chez Carrefour, pour quoi faire ?

Annoncée depuis un an, l’utilisation de la blockchain dans les filières qualité Carrefour produit ses premiers effets concrets pour le consommateur. Un QR code sur l’étiquette du poulet d’Auvergne donne accès à une foule d’informations sur l’animal et l’éleveur.

Par son caractère inviolable, la blockchain joue le rôle d'un tiers de confiance chez qui tous les opérateurs d'une chaîne déposent leurs documents. Chaque étape entre deux acteurs enregistrée dans une blockchain est aussitôt partagée et dupliquée chez les autres acteurs de la même chaîne. Ce qui rend impossible toute modification ultérieure de l'enregistrement.

Apparue en 2008 pour donner sa valeur à la monnaie numérique bitcoin, la blockchain s'ouvre depuis trois ans à de nouvelles applications informatiques. Son intérêt est notamment évident en matière de traçabilité des produits.

Fin 2016, Walmart avait commencé à expérimenter la blockchain pour quelques produits aux États-Unis et en Chine. En février 2017, à quelques jours du salon de l’agriculture, Carrefour avait annoncé sa mise en œuvre dans ses filières qualité, "pour la première fois dans la grande distribution".

Il aura toutefois fallu attendre un an pour que le Français reprenne la parole sur le sujet. Carrefour se félicite aujourd’hui des premiers avantages concrets apportés par la blockchain pour son poulet fermier d’Auvergne FQC.

Cette technique de traçabilité cumule plusieurs intérêts évidents. Les informations sont inviolables, multiples et facilement partageables.

En scannant le QR code ajouté sur l’étiquette des poulets, le consommateur peut ainsi savoir de quel couvoir était originaire la volaille, chez quel éleveur elle a grandi (vidéo de présentation à l’appui), le détail de son alimentation, son âge à l’abattage, etc.

A ce stade, les informations délivrées sont plus techniques que bucoliques. Elles gagneraient sans doute à une mise en forme plus "grand public" (la vidéo de l’éleveur, de ce point de vue, est déjà une réussite). Mais la précision apportée est un gage de sérieux propre à rassurer.

Carrefour prévoit dans un premier temps d’étendre l’usage de la blockchain à huit autres filières animales et végétales, comme les oeufs, le fromage, le lait, l’orange, la tomate, le saumon et le steak haché.

Les Ateliers du Frais 2018

LE rendez-vous pro de la communauté des produits frais.

CARREFOUR, AUCHAN, INTERMARCHE et B. QUATTRUCCI seront présents. On y parlera filières, concepts, clients, valorisation et collaborations gagnantes.

Rejoignez-nous le 29 mars ! Une journée Linéaires.

Renseignements ici.