LINEAIRES / LES PRODUITS / LDC consolide son rang de 1er volailler

.

LDC consolide son rang de 1er volailler [F. C.-L.]

28 Mai 2019

Le Gaulois

L’Autorité de la concurrence a donné son feu vert à la reprise par le groupe LDC du volailler Rémi Ramon. Les activités rachetées sont constituées par deux abattoirs appartenant à Rémi Ramon et sa filiale, la société Sofral : à Lassay-les-Châteaux et Javron-les-Chapelles en Mayenne (53). En 2018, Rémi Ramon a réalisé un chiffre d’affaires de 70 M€, pour un résultat opérationnel courant de 3 M€.

Résultats en baisse sur la volaille

Mené par son Pdg Denis Lambert, LDC (Le Gaulois, Arrivé-Maître Coq) poursuit avec constance sa stratégie de croissance externe. En 2018, le groupe avait déjà repris trois volaillers français (Marcel Favreau, Couthouis & Péridy, une partie des actifs de Doux) et le Hongrois Tranzit (110 M€ de chiffre d’affaires).

Ces rachats ont contribué à lui faire franchir le cap des 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur son dernier exercice. Celui-ci a augmenté de 7,7 %, à 4 124 M€. Son résultat net a cru de 5,7 %, à 148,7 M€. A périmètre identique (hors rachats), ses ventes ont progressé de 3,4 %, à 3 957 M€, pour des volumes en hausse de 1,5 %. Bémol : une situation plus difficile en GMS pour son pôle volaille. Malgré les revalorisations tarifaires obtenues à l’automne 2018, le résultat opérationnel courant de la principale activité de LDC en France a reculé de 5,1 %, à 150,5 M€.