LINEAIRES / LES PRODUITS / Fleury Michon s'associe à Vallégrain pour développer la filière porcine bio

.

Fleury Michon s'associe à Vallégrain pour développer la filière porcine bio [E.R]

26 Février 2018

Fleury Michon s’associe à Vallégrain (n° 10 français de l’abatage et de la découpe de porcs) pour donner un coup d’accélérateur à la filière porcine bio en France. Depuis plus d’un an, le Vendéen milite en faveur du développement de l’alimentation bio mais se heurte à des contraintes d’approvisionnement. « Selon les estimations de la Fict (la fédération des charcutiers) il faudrait sept fois plus d’élevages de porc bio pour satisfaire ne serait-ce que la demande intérieure actuelle », regrette Frédéric Lebas, responsable marketing chez Fleury Michon. La production française de porc bio est en réalité aujourd'hui inférieure à 1 %.

Coactionnaires à égalité

Pour développer sa gamme (Fleury Michon a lancé 12 nouveaux codes de charcuterie bio en six mois), le Vendéen s’approvisionnait jusqu’ici au Danemark. En créant une société commune baptisée Vallégrain Développement, dont ils sont coactionnaires à égalité, Vallégrain et Fleury Michon obtiennent tous deux des cautions. Vallégrain s’assure un débouché pour ses éleveurs et ses abattoirs avec une garantie de rémunération « juste et durable ». Fleury Michon, de son côté, s’assure un approvisionnement pérenne et local pour le développement de son assortiment de charcuteries et plats cuisinés bio. Le charcutier vendéen s’est fixé l'objectif ambitieux de vendre 20% de ses gammes sous le label AB, d’ici à 2022.

Fleury Michon commercialisera à partir de fin mars quatre nouveaux codes de charcuterie bio en GMS parmi lesquels des allumettes de lardons fumées ou des saucisses grillées prêtes à réchauffer.