LINEAIRES / LES PRODUITS / Émeutes pour le Nutella à -70% d'Intermarché

.

Émeutes pour le Nutella à -70% d'Intermarché [B. Merlaud]

25 Janvier 2018
Émeutes pour le Nutella chez Intermarché

Pendant qu'Emmanuel Macron promettait une nouvelle fois, à l'occasion de ses voeux devant le monde agricole, de mieux encadrer les promos, les bousculades se multipliaient dans les magasins Intermarché, pour profiter des 70% de remise immédiate offerts par l'enseigne.

Les Mousquetaires ont démarré fort l'année 2018 avec plusieurs offres à -70% pour le retour des "4 semaines les moins chères de France".

Chez Intermarché, on savait très bien que la promo flash sur l'emblématique pot de Nutella (950 grammes), valable du 25 au 27 janvier, allait frapper les esprits. Mais on n'avait pas imaginé que les clients allaient aussi se frapper entre eux.

Annoncée à l'avance sur prospectus, relayée en affichage, la promo a provoqué des bousculades dès les levers de rideau des magasins. Le personnel a eu bien du mal à faire accepter la limite indiquée sur l'offre, à savoir trois produits identiques par passage en caisse et par jour.

Il faut dire que le pot de près d'un kilogramme à 1,41 euro, c'est du jamais vu. Et le produit se stocke très bien (il se revend même parfois à prix d'or sur la marketplace d'Amazon).

Dans différentes régions de France, la presse ne se remet pas des bousculades et des razzias dans les rayons. Les scènes rappellent ces premiers jours de soldes où les clients perdent leurs nerfs pour des télévisions à prix cassé. Mais jamais pour un pot de pâte à tartiner…

Une opération "unilatérale"

Le groupe Ferrero s'est fendu d'un communiqué dans la journée pour regretter cette opération "unilatérale" d'Intermarché. Et se prépare maintenant à faire comprendre aux consommateurs que non, 1,41 euro n'est pas le prix coûtant de son pot.

Le 31 janvier prochain, en conseil des ministres, un projet de loi "Alimentation" doit être présenté par Stéphane Travert (ministre de l'Agriculture). C'est ce texte qui, en suite logique des états généraux, visera notamment à limiter à 34% les rabais autorisé en promotion.

Vidéo : une bousculade chez Intermarché, pour du Nutella