LINEAIRES / LES PRODUITS / Cofigeo enjoint de céder Zapetti et une usine

.

Cofigeo enjoint de céder Zapetti et une usine

14 Juin 2018

L’Autorité de la concurrence a rendu son verdict ce jeudi 14 juin sur la reprise du groupe William Saurin par Cofigeo, qui avait été actée par le tribunal de commerce de Paris le 3 octobre dernier. L’opération de rachat est validée sous réserve de la cession à un opérateur tiers de la marque Zapetti, qui intervient sur les plats italiens et exotiques, et d’un site de production.

De fait, Cofigeo est déjà présent sur ces deux segments de marché avec les signatures Panzani et Garbit, sans oublier la sous-traitance MDD. En l’absence de cession, le groupe détiendrait ainsi 80 % des ventes de plats cuisinés italiens et plus de 70 % des plats exotiques a fait valoir l’Autorité de la concurrence.

Bercy réagit

Cofigeo ayant pour l’heure refusé de s’engager sur cette cession, l’institution exerce son pouvoir d’injonction. Le sujet fait visiblement débat avec Bercy qui a immédiatement réagi par la voix de son ministre, faisant valoir son « pouvoir d’évocation » au nom de l’intérêt général (maintien de l’emploi et développement industriel). Bruno Lemaire fera connaître sa décision sur l’opération dans un délai de 25 jours ouvrés, soit au plus tard le 19 juillet 2018.

Si la décision de Bercy confirmait celle de l’Autorité, Cofigeo devrait alors entamer une procédure de recours devant la cour d’appel de Paris pour espérer obtenir gain de cause.