LINEAIRES / LES PRODUITS / Carrefour et U (Envergure) s’engagent sur le prix du lait

.

Carrefour et U (Envergure) s’engagent sur le prix du lait [Agathe Lejeune]

14 Février 2019
Envergure s'engage sur le prix du lait

La centrale d’achat « Envergure », fruit de l’alliance aux achats entre Carrefour et Système U, s’engage à revaloriser le prix du lait à travers quatre accords signés avec Lactalis, Sodiaal, Yoplait (détenu à 49% par Sodiaal) et Laïta.

Annoncée il y a un peu moins d’un an, la coopération des deux distributeurs portant sur les achats des marques nationales et internationales promettait d'être opérationnelle pour les négociations annuelles de 2019. Surtout, l’alliance devait faire figure de « partenariat de référence » à travers des engagements renforcés en faveur du monde agricole.

Ces accords avec les industriels laitiers sont donc la première manifestation de mesures effectives. Dans les faits, 28.000 éleveurs français vont bénéficier de cette revalorisation. Les marques concernées sont entre autres Président, Lactel ou La Laitière pour Lactalis - Paysan Breton pour Laïta - Yoplait, Petit Filous ou Candia pour Yoplait et Sodiaal. L’histoire ne dit pas à combien s’élève le prix négocié du lait, mais les deux enseignes se félicitent d’avoir pu formuler des réponses concrètes sur la question du revenu des producteurs.

Avant Envergure, Intermarché, Leclerc et Lidl

Habituellement, les mois de négociations annuelles sont une période de réserve, pendant laquelle les prises de parole se font rares. En 2019 il n’en est rien. Le 12 décembre dernier, Intermarché et Netto s’engageaient à majorer le prix d’achat des produits Bel (Mini Babybel, Cousteron, etc.). Le distributeur a ensuite multiplié les annonces avec Savencia (Caprice des Dieux, St Môret, Elle & Vire, etc.), puis Sodiaal.

Fin janvier c’était au tour de Lidl de signer avec Sodiaal pour une revalorisation du prix de base à 371euros les 1000 litres. Une hausse qui porte sur la totalité des volumes de lait, de fromages et de yaourts MDD et marques nationales de l’enseigne, soit 232 millions de litres.

Dans le même temps, Leclerc et Lactalis ont finalisé un accord tarifaire en faveur des 12.000 éleveurs laitiers liés au groupe mayennais. Le périmètre concerne 200 millions de produits aux marques de l’industriel vendus annuellement dans les magasins de l’enseigne.

Chez Horizon, la centrale d’achats commune à Auchan, Metro, Casino et Scheiver (Atac), aucune annonce n’est attendue avant la fin des négociations. "Nous avons été les premiers à signer un contrat tripartite en 2016, souligne simplement Olivier Louis, directeur de la communication d’Auchan. À fin janvier, nous totalisons un nombre historique d'accords signés chez Auchan."