LINEAIRES / LES MAGASINS / Les visites guidées / Karma, nouvelle enseigne de supérettes végétariennes

.

Karma, nouvelle enseigne de supérettes végétariennes [B. Merlaud]

30 Mai 2017
Karma, nouvelle enseigne de supérettes végétariennes

En Suisse, Coop inaugure son premier magasin à l'enseigne Karma. Un concept exclusivement végétarien, sur 140 mètres carrés, en proximité urbaine.

Karma était jusqu'à présent le nom de la MDD végétarienne de Coop. Le succès de cette gamme, et le fait que 40% des Suisses se disent aujourd'hui flexitariens (ils réduisent leur consommation de viande et s'en passent pour certains repas) ont convaincu le distributeur de passer à la vitesse supérieure.

Le premier magasin Karma a ouvert ses portes ce 30 mai dans la gare ferroviaire de la ville de Zoug, au sud de Zurich. La décoration fait la part belle aux matériaux naturels ou recyclés, la musique d'ambiance se veut relaxante.

100% de l'offre est végétarienne ou vegan (qui exclut toute exploitation animale au sens large). Hormis le frais brut (fruits et légumes, boulangerie), les produits sont signés de marques spécialisées ou, bien sûr, Karma. Un aliment sur trois est certifié bio ou équitable. Le magasin dispose aussi d'un rayon cosmétique et propose quelques articles de papeterie.

40 références d'épicerie sont vendues en vrac. Sandwiches, smoothies, salades et même hot dog vegan sont préparés sur place. Un petit bar sert des cafés et des thés aux clients installés sur des tabourets. Des "breakfast bowls" permettent de prendre un petit déjeuner complet : de plus en plus apprécié en milieu urbain, a fortiori dans une gare.

Une tête de gondole regroupe les ingrédients, en frais et en ambiant, nécessaires à la composition d'une recette qui changera chaque semaine. Coop joue ici la synergie avec son propre site de recettes, Fooby.

Depuis longtemps précurseur en matière de consommation "bienveillante", la Suisse a largement inspiré les distributeurs français sur le bio et le commerce équitable. Autant dire que les résultats de ce premier pilote végétarien (et ceux d'un second, attendu à Zurich) seront surveillés de près.