LINEAIRES / LES MAGASINS / Les visites guidées / Intermarché Dole (39)

.

Intermarché Dole (39) [Julien UGUET]

8 Novembre 2006

En choisissant d’agrandir son magasin de Dole (39), Philippe Manzoni n’avait pas d’autres choix que de passer à la vitesse Mag 3. En effet, dans son costume d’adhérent responsable du service marketing des Mousquetaires, partie prenante d’un concept qui a aujourd’hui séduit une centaine d’Intermarché en France, il se devait de montrer l’exemple.
Ouvert en 1989 sur 1 200 m2, ce point de vente, situé au nord est de la ville de Dole (39), a connu un premier agrandissement en décembre 2000 (+ 800 m2). Encore à l'étroit dans ses murs, l'Intermarché a finalement déménagé quelques hectomètres plus loin. Depuis février 2006, le nouveau magasin dispose d’une surface de vente doublée (4 000 m2) à laquelle se rajoute une galerie marchande de 600 m2, comprenant plusieurs boutiques gérées en franchise (coiffeur, opticien, etc.) ou en direct (fleuriste, magasin d’informatique, etc.). L’investissement global s’est élevé à 9 M€.
Fidèle aux principes fondamentaux de Mag 3 (accueil, linéaires alvéolés, signalétique périphérique des univers, etc.), l’Intermarché de Dole n'a toutefois pas hésité prendre quelques libertés vis-à-vis du concept. Le magasin consacre, par exemple, une surface très importante aux produits textiles implantés dès l’entrée du magasin, sur la droite de la zone saisonnière. Toujours dans la partie non-al (environ 1 200 m2), les arts de la table bénéficient d’une mise en avant très soignée (éclairage, mobilier, etc.).
Côté alimentaire, une attention toute particulière a été portée aux produits frais traditionnels. Outre la marée qui a choisi de conserver en les dépoussiérant les principes de feu le concept « Singularisation » (mobilier mobile, vente par l’avant, etc.), l’Intermarché consacre plus de 15 mètres de linéaires à sa boucherie trad (dont 4 mètres rien que pour les spécialités bouchères). Le magasin dispose également d'un linéaire de fromages à la coupe ultra-performant (3 % du CA du magasin), d'un rayon rôtisserie ainsi que d'un bar à olives et à épices implanté au cœur des fruits et légumes. Autre particularité : l’univers fleurs et plantes, point faible de nombreux Intermarché, est particulièrement bien choyé (miroir pour jouer l’effet de masse, mobilier de couleur noir, offre qualitative, etc.)
Fort de toutes ces évolutions, le nouvel Intermarché entend se positionner comme la véritable locomotive de la zone commerciale qui se développe actuellement au nord de la ville. Outre un Kiabi et un Bricomarché, ouverts depuis quelques mois, la zone des Epenottes accueillera dans les mois à venir un Décathlon (2 000 m2), une enseigne d'équipement de la maison ainsi qu'une kyrielle d'autres petits points de ventes.