LINEAIRES / LES MAGASINS / Les visites guidées / Intermarché Agde (Hérault)

.

Intermarché Agde (Hérault) [Benoît Merlaud]

11 Juillet 2007

Voilà un magasin qui doit faire la fierté du groupement des Mousquetaires. D’abord parce que cet Intermarché, installé à Agde (Hérault), est la propriété d’un jeune adhérent au parcours idéal. Stéphane Danneels a en effet racheté le point de vente, en 2004, après en avoir été le directeur pendant huit ans. Exactement le genre de vocation que les Mousquetaires aiment à susciter.
Autre motif de satisfaction, pour un groupe qui s’affiche aussi comme le premier pêcheur et premier poissonnier de France : à Agde, c’est le rayon marée qui est au cœur du magasin. La consommation locale le justifie et l’Intermarché ne craint pas de faire du zèle. Tous les après-midi, le responsable du rayon fait un saut à la criée voisine, pour en ramener des caisses qu’il installe aussitôt sur son étal. Proposer la pêche du jour à ses clients, on peut difficilement faire mieux !
Depuis le mois de mai, les habitués et les curieux qui se bousculent devant le stand marée ont moins besoin de jouer des coudes. Le magasin est passé de 2 800 à 4 380 m2. « Dans tous les dossiers de CDEC, les distributeurs promettent qu’ils vont élargir les allées pour le confort de la clientèle ; nous, on les a vraiment agrandies ! », s’amuse Stéphane Danneels.
Mais l’adhérent n’a pas fait que pousser ses gondoles. Il a adopté les codes du concept MAG3, dans sa version « très grand super » (une typologie qui démarre à 2 800 m2). Le non-alimentaire a logiquement été développé, pour soutenir la vocation de magasin principal. Mais Stéphane Danneels ne lui a pas alloué plus de 1 000 m2, se contentant de gammes relativement basiques. Parce que les enseignes spécialisées des Mousquetaires sont déjà installées à proximité, mais aussi parce sa fréquentation explose durant l’été.
Avec plus de 5 000 clients par jour en période touristique, la priorité du magasin va clairement à l’alimentaire. Une partie de la zone saisonnière est dédiée aux liquides et aux produits frais. Les rayons trad accueillent davantage de frais-emballé aux beaux jours. Et à partir de juillet, l’Intermarché ne suit plus les prospectus de l’enseigne. Il restructure ses gammes et bourre ses tablettes, têtes de gondole incluses, avec des produits fond de rayon. L’arrivée des vacanciers, à Agde, signe l’ouverture de la chasse aux ruptures.