LINEAIRES / LES MAGASINS / Les visites guidées / Hyper Champion Bayeux

.

France - Calvados

Hyper Champion Bayeux [Florent Vacheret]

14 Juin 2004

Des priorités. Vouloir faire un hyper sur 3 650 m², comme à Bayeux, nécessite assurément de définir des priorités sur le non-al. Pour son enseigne Hyper Champion, la filiale de Carrefour a fait ses choix : culture-loisirs, arts de la table, textile et saisonnier. Voilà les nouveaux chevaux de bataille sur lesquels l’expérience du « grand frère » Carrefour est largement mise à profit : savoir-faire métier et massification des achats (gamme Tex en textile, 140 produits n°1 en non-al, etc.). Chacun de ces rayons « chouchoutés » bénéficie d’un traitement en « univers », avec des codes couleur spécifiques – on sort de la bichromie traditionnelle Champion ! – repris sur le mobilier, les kakémonos et des « cônes » lumineux. Toute en restant très sobre, sans ostentation, cette nouvelle ambiance répond à l’objectif assigné par le directeur exécutif de Champion, Thierry Garnier : « Remettre le parc à niveau en le rendant plus moderne et faire de Champion un meilleur vendeur de non-alimentaire ». Les premiers résultats s’avèrent plus qu’encourageants : Bayeux enregistre 130 % de croissance sur l’ensemble du bazar-textile !
L’alimentaire n’en reste pas moins le cœur du métier d’un petit hyper. A Bayeux, les fruits et légumes, très largement dotés en linéaire, trônent au centre du magasin. Une boucherie traditionnelle a été préservée – ce ne sera pas le cas général -, la marée court sur quatre tables plus un meuble dédié au frais emballé, etc. Bref, on est plutôt à l’aise sur les rayons traditionnels. Idem sur l’alimentaire LS, où les facings accordés aux grosses références impressionnent pour un magasin de cette taille. Le confort d’achat y gagne…