LINEAIRES / LES MAGASINS / Les visites guidées / Cora Mundo, la puissance au service du frais

.

Cora Mundo, la puissance au service du frais [Florent Vacheret]

21 Novembre 2014

Cora Mundo fut le 2e Cora de l’histoire (ouvert en 1970 sous enseigne Carrefour). Très vite il acquiert sa surface définitive, 14 800 m², et s’impose comme le vaisseau amiral de l’enseigne en CA, tutoyant les 150 M€ de CA hors carburant. Une première place qu’il a cédée aujourd’hui à Cora Massy.

Avant travaux, la fréquentation du site était de 3 millions de visiteurs (et non de tickets). Avec la nouvelle galerie, Cora Mundo espère monter à 5 millions. « Si l’hyper ne regagne pas 10 à 15 % de CA, je serai déçu », avance Charles Spenlinhauer, le directeur de l'hyper.

Outre les 20 M€ investis pour la galerie par Fongaly – la foncière Cora – un (modeste) billet de 6 M€ a été mis pour rafraîchir l'hyper. Une bonne part de cette somme a été consacrée à la réfection du frais (centrale froid et mobilier). Les travaux ont duré deux ans pour la galerie et un an pour l'hyper. De quoi bousculer la clientèle. « On a perdu entre 3 et 5 % de débits», reconnaît Charles Spenlinhauer.

Le nouvel ensemble a été officiellement inauguré le 1er octobre. Et le plan de reconquête passe donc par l’alimentaire. « Nous étions à 60 % non-al et 40 % alimentaire dans la répartition de la surface précédemment, le ratio s'est inversé aujourd'hui », explique Charles Spenlinhauer. À tel point d'ailleurs que 75 % du chiffre est désormais réalisé en « food ». Pas si courant pour un 15 000 !

Cora Mundo est historiquement le seul gros hyper du nord de Strasbourg. Ce qui lui permet de tirer jusqu’à 30 à 50 km au nord. Sa concurrence locale est surtout le fait de plusieurs Super U dans les communes alentours.

La version intégrale de l'article est à lire dans le numéro de novembre de Linéaires.