LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Parts de marché : une saignée chez les groupes intégrés

.

Parts de marché : une saignée chez les groupes intégrés [B. Merlaud]

16 Janvier 2019
Carrefour cède 0,5 point de part de marché à ses concurrents

Durement pénalisés par les gilets jaunes, les groupes Carrefour, Auchan et Casino ont accusé de fortes pertes de parts de marché sur les derniers mois de 2018. À l'inverse d'Intermarché, qui clôt l'exercice à un rythme tonitruant et de Leclerc, qui a sauvé sa fin d'année.

Kantar Worldpanel a publié les résultats des enseignes pour la période courant du 26 novembre au 23 décembre 2018 (P13), sur la base des achats des ménages en PGC et frais LS pour leur consommation à domicile.

Ce qui permet de tirer un bilan du dernier trimestre de l'année (les courses du Nouvel An exceptées), marqué par les actions des gilets jaunes qui ont démarré mi-novembre.

Carrefour, d'abord, est le groupe qui accuse la plus forte perte depuis octobre. Selon Kantar, le distributeur cède 0,5 point à ses concurrents, descendant à 20,0% de part de marché. Ses hypers sont sans surprise les plus touchés, avec -0,4 point en novembre et encore -0,4 point en décembre (un niveau de détail rendu public par Olivier Dauvers).

Casino et Auchan, de la même façon, voient leur part de marché reculer chacun de 0,3 point sur le dernier trimestre 2018 (pour atteindre respectivement 11,1% et 10,3%).

Retournement de situation pour Leclerc

Les Mousquetaires, au contraire, auront terminé l'année en beauté. Portée au seuil symbolique de 15,0%, la part de marché du groupement fait un bond de 0,6%. L'enseigne Intermarché, en particulier, est créditée de 0,3 point de progression en novembre et 0,3 point en décembre. Elle a encore recruté 163.000 clients supplémentaires au cours de la P13, observe Kantar Worldpanel.

Leclerc, de son côté, a réussi in extremis à retourner une situation qui lui était défavorable depuis le début de l'année (0,1 à 0,3 point de recul sur chacun des trois premiers trimestres).

Sur les derniers mois de 2018, le distributeur voit sa part de marché progresser de 0,2 point, à 21,2%. Grâce à une croissance de 0,1 point en novembre et, surtout, de 0,5 point en décembre.

Kantar a mesuré que l'enseigne avait recruté 217.000 foyers en novembre et 290.000 en décembre. "Cette attractivité est à mettre en parallèle des efforts de communication (doublement des investissements publicitaires en télévision) et à la progression de la part de voix prospectus de l’enseigne", commente le panéliste.

Système U traverse quant à lui plutôt bien les derniers mois écoulés, à +0,1 point (10,6% de part de marché). Même sur le quatrième trimestre, désormais, le groupement coopératif surpasse Auchan.

Le succès du hard discount

Le hard discount est l'autre grand gagnant des blocages des gilets jaunes. La part de marché de Lidl progresse de 0,3 point en novembre et de 0,5 point en décembre (+0,3 point sur le trimestre). Kantar voit les clients venir en masse fréquenter l'enseigne (400.000 foyers recrutés sur la P13), qui continue en parallèle d'améliorer sa capacité de fidélisation.

Aldi est également crédité de 0,2 point de progression en décembre (+0,1 point sur le dernier trimestre). Les clients, là aussi, se montrent plus fidèles à l'enseigne en dispersant moins leurs achats.