LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Parts de marché : Leclerc a raté sa rentrée

.

Parts de marché : Leclerc a raté sa rentrée [B. Merlaud]

24 Octobre 2018
Parts de marché : Leclerc a raté sa rentrée

Si Leclerc accuse un recul sévère de sa part de marché en septembre (-0,4 point), c'est en partie parce que l'enseigne a démarré plus tardivement son opération "super pouvoirs d'achat". Intermarché, LIdl et Aldi en profitent, mais pas Auchan ni Carrefour.

Kantar Worldpanel a rendu public son bilan pour la période courant du 10 septembre au 7 octobre 2018 (P10), sur les achats des ménages en PGC et frais LS destinés à la consommation à domicile.

En comparant avec les données publiées pour la P10 de 2017, la part de marché de Leclerc passe de 21,5% à 21,1%. Le mouvement d'indépendants perd régulièrement du terrain depuis le début de l'année, mais sa chute en septembre (la plus forte du paysage concurrentiel) s'explique aussi par le décalage de son opération promotionnelle d'automne.

En 2016, Carrefour avait esquivé l'affrontement avec Leclerc en avançant à septembre son "mois anniversaire", historiquement placé en octobre mais qui avait pris du plomb dans l'aile face aux "super pouvoirs d'achat" de Leclerc.

En 2017, Leclerc avait riposté en allongeant son opération sur huit semaines, la faisant elle aussi démarrer début septembre. Carrefour, lui, avait replacé le début de son "mois" à la fin septembre. Ce qui, au passage, avait valu 0,7 point de part de marché supplémentaire à Leclerc sur la P10 et -1,1 point à Carrefour.

En 2018, Carrefour n'a plus changé la date de son mois anniversaire. Et Leclerc est revenu à un format standard de trois semaines, démarrant cette fois le 18 septembre. Soit deux semaines plus tard que l'année précédente.

Résultat, donc : -0,4 point de part de marché pour le groupement d'indépendants. Carrefour n'en tire aucun bénéfice, stabilisant sa part de marché à 20,6%. Les drives du groupe sont en croissance, les supermarchés sont constants, les hypers en recul.

Auchan cède encore 0,1 point (10,1%), le groupe Casino 0,2 point (11,6%). Les hypermarchés Géant, néanmoins, sont crédités d'un gain de 0,1 point avec un chiffre d'affaires en croissance de 6,8% sur le périmètre mesuré par Kantar.

Intermarché, Lidl et Aldi à la fête

Les distributeurs les plus dynamiques sur la période, selon le panéliste, sont Intermarché, Lidl et Aldi.

La part de marché des Mousquetaires (Netto inclus) progresse de 0,2 point pour atteindre 15,0%. L'enseigne Intermarché, spécifiquement, profite d'une hausse du panier moyen de ses clients (+1,50 euro).

Lidl, avec 5,4% de part de marché, enregistre également 0,2 point de croissance. "L’enseigne gagne des clients et affiche un meilleur niveau de fidélité", souligne-t-on chez Kantar Worldpanel.

À l'échelle d'Aldi (2,4% de part de marché), la même progression de 0,2 point traduit une hausse spectaculaire des ventes de l'enseigne, de 8,8%.

Système U est crédité de 0,1 point de croissance (10,5%) et le groupe Louis Delhaize (Cora et S. Match), enfin, maintient sa part de marché à 3,1%.