LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Où sont les réserves des enseignes de hard discount ?

.

EXCLUSIF ! Imprimer

Où sont les réserves des enseignes de hard discount ? [F. Carluer-Lossouarn]

7 Juillet 2010

En partenariat avec Nielsen-Trade Dimensions , Linéaires dresse l’état des lieux détaillé du parc de hard discount en France. Un bilan qui souligne en creux les fortes réserves de croissance du circuit, qui stagne autour de 14 % de part de marché (PGC + frais LS).

1 – Où en est le circuit en France ?

Début juin, le hard discount totalisait 4 630 magasins en France métropolitaine. Un parc en hausse de 3,4 % sur un an, soit 154 unités supplémentaires. A titre de comparaison, l’Allemagne, berceau du concept, compte près de 16 000 magasins de hard discount…

Netto

Dans le détail, rapportée au nombre d’habitants, la plus forte densité de magasins se situe dans l’Est : en Lorraine (298 magasins) et en Champagne-Ardenne (139 unités). Le Nord de la France reste aussi l’autre gros bastion du circuit (455 magasins en Nord-Pas de Calais).

A l’inverse, plusieurs régions restent à la traîne avec une densité inférieure à la moyenne nationale. C’est globalement le cas de l’Ouest de la France (Bretagne, Pays de la Loire) mais aussi des régions Paca, Rhône-Alpes et Ile-de-France. La région parisienne compte bien 615 magasins mais, rapporté à la population, c’est le score le plus faible en France, Corse mise à part. De fait, l’île de Beauté n’a toujours pas accueilli le moindre magasin de hard discount !

2 – Quelles sont les régions où le hard discount se développe le plus ?

Pour rattraper son retard, le hard discount met les bouchées double dans trois zones principales : le grand Ouest, la région Rhône-Alpes et le Sud-Est de la France. Le parc a augmenté de 7 % en Bretagne en un an contre une hausse nationale de 3,4 % (en nombre de magasins). Le Poitou-Charentes gagne 13,5 %. Le parc a progressé de 6 % en Rhône-Alpes et de 9 % en Franche-Comté voisine. Dans le Sud-Est, la région Paca gagne 5 % et le Languedoc-Roussillon 6 %.

En revanche, l’Ile-de-France, sous équipée, a vu son parc stagner. Le réseau étant maintenant conséquent, les progressions sont plus faibles dans le Nord et dans l’Est. La Picardie est la seule région ayant perdu des magasins (5 en un an, à 193 unités).

3 – Quelles sont les enseignes qui progressent le plus ?

Lidl est l’enseigne de tous les records en hard discount. Avec 1 519 magasins début juin, elle est de loin la mieux pourvue. Lidl concentre à elle seule le tiers du parc français de hard discount. Sa croissance est aussi la plus forte : 91 unités supplémentaires en un an, soit + 6,4 % contre une moyenne de + 3,4 % toutes enseignes confondues.

Aldi tire aussi le circuit vers le haut, avec un parc en progression de 4,6 % (+ 38 magasins). Les deux enseignes allemandes expliquent 84 % de la croissance totale du parc en nombre de magasins (dont 60 % pour Lidl) !

Leader Price

Côté Français, seul Leader Price tient la distance, avec 27 magasins en plus (+ 4,8 %). Engagé dans un programme de transformation de ses Ed en Dia, la branche hard discount de Carrefour a levé le pied : + 2,7 % en un an et 25 magasins en plus. Netto a fait le ménage. Son réseau a perdu 17 magasins (378). Selon les relevés de Nielsen-Trade Dimensions, Le Mutant en a perdu 8 (221 magasins) et le petit Poucet allemand Norma est passé de 122 à 120 magasins.

4 – Quelle est la stratégie des Allemands ?

Lidl a misé sur une stratégie de conquête territoriale tous azimuts, au pas de charge. Résultat, à l’exception de la Corse de la Lozère, Lidl est la seule enseigne du circuit présente dans tous les départements de Métropole. Aldi reste absent en Vendée et à Paris.

Hormis les régions Paca et Rhône-Alpes et, surtout, l’Ile-de-France, Lidl compte une forte densité de magasins dans toutes les régions, supérieure à 20 unités par million d’habitants. Elle flirte avec les 50 magasins par million d’habitants en Lorraine, son bastion. Ses autres points forts : l’Est en général, le Nord, le grand Ouest et le Sud-Ouest.

Lidl

Avec un réseau deux fois moins important que son rival, Aldi a progressé plus lentement. L’enseigne ne dépasse le seuil de 20 magasins par million d’habitants que dans six régions : dans l’Est et dans le Nord. Aldi, c’est la stratégie de la tâche d’huile : saturer les bases logistiques dans les régions clefs puis s’étendre peu à peu à de nouvelles contrées. La densité de son parc décroît à mesure sur l’on se rapproche de la façade Atlantique ou du quart Sud-Est. Avec aussi un gros retard en Ile-de-France.

Les priorités des deux enseignes allemandes ne se recoupent pas totalement. Côté créations, Lidl met le paquet dans le Centre, en Rhône-Alpes, en Paca et dans le grand Ouest. Aldi met plutôt l’accent dans l’Est, dans le Sud-Ouest et sur la façade Atlantique. Norma, pour sa part, reste centré sur l’Alsace-Lorraine et le Sud-Est.

5 – Quels sont les points forts et les faiblesses des Français ?

Malgré son parc respectable de 931 magasins, supérieur à celui d’Aldi, Ed/Dia ne couvre toujours pas parfaitement le territoire hexagonal. Pas moins de onze départements lui échappent, dont les Ardennes, la Charente, l’Indre, les Landes ou le Lot. A titre de comparaison, avec moins de magasins (591), Leader Price fait l’impasse sur cinq départements seulement.

Dia

En revanche, outre en Nord-Pas de Calais, la branche hard discount de Carrefour occupe des positions fortes dans deux régions où la plupart de ses concurrents sont encore à la peine : en Ile-de-France et en Paca. Ses points faibles : l’Est, le grand Ouest et le Sud-Ouest, des zones où l’enseigne met les bouchées double actuellement.

Leader Price n’affiche une forte densité de magasins qu’en Champagne-Ardenne, grâce notamment à son affilié les Coop de Champagne. Ses autres points forts : l’Ile-de-France, le Centre et le Sud-Ouest. Son influence est faible en Alsace, en Normandie, en Bretagne et en Rhône-Alpes. Là aussi des régions où Leader Price concentre ses efforts en nombre de créations.

Avec 378 magasins, Netto ne peut couvrir tout le territoire. L’enseigne des Mousquetaires est absente dans 15 départements. Ses points faibles : l’Est, le Nord, la région Paca et surtout l’Ile-de-France (10 magasins seulement). A l’inverse, Netto est sur-représenté en Bretagne et dans le Sud-Ouest. Installé dans 11 régions seulement, Le Mutant concentre près de la moitié de son parc en Normandie. C’est l’enseigne de hard discount leader dans la zone, avec 98 magasins contre 83 pour Lidl, 50 pour Aldi et 40 pour Ed/Dia. Le Mutant est aussi bien présent en Picardie.

Pour aller plus loin

A lire dans le numéro de juillet-août de Linéaires

Retrouvez le parc détaillé des enseignes de hard discount

* L’état des lieux du parc total de hard discount :

Parc total en 2010 Nbre magasins par million hab.
Alsace 152 82,3
Aquitaine 228 71,3
Auvergne 89 66,3
Bourgogne 150 91,6
Bretagne 211 66,7
Centre 185 72,7
Champagne-Ardenne 139 104,0
Franche-Comté 104 89,0
Ile-de-France 615 52,4
Languedoc-Roussillon 233 89,1
Limousin 54 72,9
Lorraine 298 127,2
Midi-Pyrénées 212 74,0
Nord-Pas de calais 455 113,1
Basse-Normandie 131 89,3
Haute-Normandie 168 92,2
Pays de la Loire 217 61,3
Picardie 193 101,3
Poitou-Charentes 109 62,0
Paca 330 66,8
Rhône-Alpes 357 58,0
   
Total 4 630 74,5

Source : Nielsen-TradeDimensions - Parc au 01/06/2010. Leader express et Le Mutant express inclus. Il n’y a pas de magasins de hard discount en Corse.

En moyenne, en France, on compte 74 magasins de hard discount par million d’habitants. Les régions où le circuit est le plus présent (rapporté à la population) sont la Lorraine, la Champagne-Ardenne et le Nord (Nord-Pas de Calais et Picardie). A l’inverse, le grand Ouest, les régions Paca et Rhône-Alpes et surtout l’Ile-de-France sont sous équipées en hard discount.

* Evolution du parc total de hard discount :

Total parc 2010 Total parc 2009 Evol (%)
Alsace 152 146 + 4,1
Aquitaine 228 221 + 3,2
Auvergne 89 86 + 3,5
Bourgogne 150 143 + 4,9
Bretagne 211 197 + 7,1
Centre 185 176 + 5,1
Champagne-Ardenne 139 137 + 1,5
Franche-Comté 104 95 + 9,5
Ile-de-France 615 615 stable
Languedoc-Roussillon 233 219 + 6,4
Limousin 54 49 + 10,2
Lorraine 298 291 + 2,4
Midi-Pyrénées 212 204 + 3,9
Nord-Pas de calais 455 448 + 1,6
Basse-Normandie 131 129 + 1,6
Haute-Normandie 168 165 + 1,8
Pays de la Loire 217 210 + 3,3
Picardie 193 198 - 2,5
Poitou-Charentes 109 96 + 13,5
Paca 330 315 + 4,8
Rhône-Alpes 357 336 + 6,3
     
Total 4 630 4 476 + 3,4

Source : Nielsen-TradeDimensions - Parc au 01/06/2010 et évolution sur un an. Leader express et Le Mutant express inclus. Il n’y a pas de magasins de hard discount en Corse.

En moyenne, en nombre de magasins le parc de hard discount a augmenté de 3,4 % sur un an (bilan à début juin 2010). Les plus fortes progressions ont été enregistrées en Poitou-Charentes, en Limousin et en Franche-Comté. La Picardie est la seule région ayant perdu des unités.