LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Manger bio coûte encore 64% plus cher

.

EXCLUSIF ! Imprimer

Manger bio coûte encore 64% plus cher [B. Méhats-Démazure]

4 Janvier 2017

Manger bio coûte encore 64% plus cher

Les ventes de produits biologiques sont au beau fixe, la consommation est en hausse constante : +10% en 2015, +20% au premier semestre 2016.

Mais qu’en est-il des prix ? Un tel engouement a-t-il réduit l’écart avec les produits conventionnels ? La réponse est… non. En moyenne, un produit bio est vendu 64% plus cher que son équivalent conventionnel.

Linéaires a passé au crible les étiquettes de 1000 références afin de mettre en lumière l'écart de prix entre les produits bio vendus en GMS et leur équivalent issu de l'agriculture conventionnelle, strictement comparable (marque, format, recette, origine).

Les relevés ont été réalisés entre le 24 novembre et le 6 décembre 2016 sur les villes de Rennes, Paris et Puteaux, dans huit enseignes de grande distribution (Auchan, Carrefour, Géant Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Monoprix, Super U).

Avec 64% d'écart en 2016, le surcoût du bio ne se réduit donc pas. Il était, selon les précédentes études de Linéaires, de 72% en 2009 et de 56% en 2011. Malgré le succès du bio, les économies d'échelle tardent à se faire sentir. Même si les productions augmentent, elles n'arrivent pas à suivre la demande et les prix restent tendus.

Les écarts varient selon les productions agricoles. Les prix passent ainsi du simple au double pour les légumes surgelés, ils augmentent de 80% pour les charcuteries de porc. À l'inverse, le litre de lait bio coûte en moyenne seulement 17% plus cher que le litre de lait conventionnel.

Leclerc 13% moins cher

Dans le match des enseignes, la discipline régulière de Leclerc sur ses étiquettes lui assure des écarts colossaux avec la concurrence. Sur la base cette fois d'un panier de 84 références bio relevé en drive, Leclerc ressort 13% moins cher que la moyenne (indice 87,7). La seconde enseigne, Géant Casino, se trouve reléguée plus de cinq points derrière (92,9).

Sur le panier global de Linéaires, composé essentiellement de produits conventionnels et publié chaque semestre (couvrant les marques majeures, les marques mineures, les MDD ainsi que la zone marché), Leclerc n'est "que" 7% moins cher que la moyenne (indice 92,6 au premier semestre 2016). Géant Casino, second sur le podium, est distancé de deux points.

À lire dans Linéaires de janvier 2017

Un dossier complet sur les prix du bio :

- les écarts de prix rayons par rayons

- le palmarès des enseignes

- des matchs GMS / enseignes spécialistes du bio, dont les résultats ne sont pas toujours ceux attendus.

Un numéro à commander ici.