LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Les ventes de mai portées par la déflation et la promo

.

Les ventes de mai portées par la déflation et la promo [B. Merlaud]

11 Juin 2014
Les ventes de mai portées par la déflation et la promo

Selon Nielsen, la maigre croissance des ventes de la P5 2014 (mi-avril à mi-mai) n'est due qu'à la promo, dans un contexte de baisse généralisée des prix.

Le périmètre étudié couvre les PGC et le frais LS, en hypers, supers, hard discount et drive.

Sur la P5 2014, le chiffre d'affaires est en légère progression, de 0,7%. C'est le moins bon résultat enregistré depuis le début de l'année (+ 2,1% en moyenne).

Selon les calculs de Nielsen, la croissance de mai est exclusivement portée par la promotion. Les ventes de produits en promo ont engrangé 105 millions d'euros de chiffre d'affaires additionnel sur la période, tandis que le CA du fond de rayon perdait lui 100 millions d'euros.

Pour faire simple, le mois dernier, les Français ont glissé le même nombre d'articles dans leur chariot, mais en gros format ou en lot. D'où une hausse des ventes de 2% en volume, absorbée par une baisse moyenne des prix de 1,9% sur la période. Heureusement que quelques achats, notamment à la faveur des promos, ont été réorientés vers des produits plus haut de gamme (+ 0,6% de CA sous un effet de mix positif).

Depuis le début de l'année, les prix des PGC et du frais LS ont baissé en moyenne de 1,4%.

Rayon par rayon

Sans surprise, le rayon beauté a profité des opérations lancées par les enseignes : + 11,1% de CA sur la P5 2014.

En alimentaire, les ventes de frais LS sont à + 1,1%, l'épicerie à - 0,6%. Le chiffre d'affaires des surgelés tombe à - 3,3%, du fait de l'effondrement des ventes de glaces sur la période. Le rayon liquides ressort à - 1,0%.