LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Les enseignes prennent les devants sur l'information nutritionnelle

.

Les enseignes prennent les devants sur l'information nutritionnelle [B. Merlaud]

16 Mars 2015

Les enseignes prennent l'initiative sur l'information nutritionnelle

Les enseignes de la FCD (fédération du commerce et de la distribution) anticipent la future loi de santé et s'engagent à apposer des feux rouges nutritionnels sur leurs MDD. C'est la démarche de Carrefour, présentée l'automne dernier, qui est adaptée et étendue.

La loi de santé de la ministre Marisol Touraine sera examinée cette semaine par la commission des affaires sociales de l'Assemblée Nationale, avant un passage en séance publique à partir du 31 mars.

Ce projet de loi "pose le principe" d'une information nutritionnelle simple en face avant des emballages des produits alimentaires. Mais au grand soulagement des industriels , cette information reste à ce stade volontaire et optionnelle.

Le texte ne précise pas non plus les modalités pratiques d'un tel affichage. Il s'en remet à une future recommandation de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation.

Mais les distributeurs avancent déjà leurs pions sur le sujet.

En septembre 2014, Carrefour avait présenté son propre projet d'étiquetage , pour l'ensemble de ses MDD. Le classement des produits, matérialisé par un code couleur, proposait différentes fréquences de consommation (de "trois fois par jour" à "de temps en temps").

Sa principale faiblesse venait d'une confusion possible dans la compréhension de ces recommandations. Dans une journée, par exemple, le consommateur ne devait avaler qu'un seul produit de la catégorie "une fois par jour", et non chacun de ces produits une fois par jour.

Ce principe des fréquences recommandées, aujourd'hui repris par la FCD, est transposé sur une semaine. Certains aliments peuvent être consommés tous les jours, d'autres plusieurs fois par semaine, d'autres encore une à deux fois seulement par semaine et quelques-uns, enfin, occasionnellement. Ces recommandations s'appuient sur le plan national nutrition santé et sur les travaux d'un comité scientifique pluridisciplinaire.

Étiquetage exhaustif

La FCD cite également une étude réalisée par le Credoc, du 27 février au 13 mars 2015, montrant que 85% des consommateurs plébiscitent une approche graphique fondée sur la fréquence de consommation exprimée à la semaine.

Cette démarche a le mérite, en outre, de pointer explicitement les aliments les moins vertueux, à consommer moins d'une fois par semaine. Certains esprits militants regretteront l'absence d'un vrai feu rouge (il est violet, de fait), mais l'étiquetage des MDD a vocation à être exhaustif. Une telle approche transversale va bien plus loin que ce que prévoit le projet de loi santé, reposant sur le volontariat individuel des industriels.

Toutes les enseignes de la FCD adopteront la même signalétique. La fédération, pour mémoire, rassemble notamment les groupes Carrefour, Auchan, Casino, Système U, Lidl et Aldi. Les premiers indicateurs nutritionnels feront leur apparition sous peu en magasin et devraient être déployés d'ici la fin de l'année.