LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Les astuces de Carrefour pour optimiser sa logistique

.

Les astuces de Carrefour pour optimiser sa logistique [B. Merlaud]

15 Janvier 2019
Les astuces de Carrefour pour optimiser sa logistique

Intelligence artificielle, flux tendus, livraisons directes : Carrefour modifie en profondeur sa logistique. Les détails du plan de marche "Opti Supply" de l'enseigne.

Ce n'est pas le volet le plus visible du plan de transformation "Carrefour 2022" lancé début 2018 par Alexandre Bompard. Mais la logistique, nerf de la guerre de la productivité, est au cœur du processus de relance du distributeur.

Selon les informations de Linéaires, les coûts logistiques de Carrefour France avaient fortement augmenté ces dernières années, passant de 5,2% à 5,7% du chiffre d'affaires livré entre 2015 et 2017. Une partie de la hausse, structurelle, étant liée au recul des volumes traités en hypers et à l'augmentation, au contraire, des livraisons en proximité.

Aujourd'hui, Carrefour a choisi de s'appuyer sur l'intelligence artificielle de l'éditeur SAS. 18 mois de tests ont convaincu le distributeur de l'efficacité d'un système qui permet, en traitant les nombreuses données issues des magasins et des entrepôts, d'améliorer les prévisions de ventes et d'affiner les passages de commandes aux fournisseurs. Résultats : moins de ruptures et moins de surstocks, en magasins comme en entrepôts.

Afin de réduire les assortiments stockés dans ses entrepôts, Carrefour a également décidé de revenir à des livraisons directes dans les hypers dont les commandes peuvent remplir des camions complets (eaux, sodas, etc.). Les références à très faible rotation, à l'inverse, leur seront expédiées en une seule fois chaque semaine, en flux tendu.

Des recettes plus classiques sont aussi mises en œuvre : "détente" de certains flux (passage de A pour B en A pour C), meilleur remplissage des palettes en regroupant les circuits de préparation des marchandises, gerbage dans les camions avec les produits légers en haut, rationalisation des conditionnements (PCB). Chaque fois que ce sera possible, les commandes des magasins seront arrondies à la palette complète, dans une limite (en plus ou en moins) de 25% de correction.

Le distributeur, enfin, prévoit aussi de pénaliser plus systématiquement les fournisseurs pour les manquants et les anomalies à la réception en entrepôt.