LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Le méga plan promo d'Intermarché pour 2019

.

Le méga plan promo d'Intermarché pour 2019 [B. Merlaud, avec P. Bachelier]

3 Janvier 2019
Le méga plan promo d'Intermarché pour 2019

Intermarché célèbre ses 50 ans en 2019. Pour l'occasion, le distributeur a prévu d'animer chaque semaine de l'année avec des offres spectaculaires. Le programme démarre en janvier avec une fève des Rois à 50.000 euros et culminera en octobre avec une grande loterie des marques.

Intermarché n'allait pas se laisser gâcher la fête par les états généraux de l'alimentation. D'accord pour chouchouter les agriculteurs français, mais pas question pour autant de renoncer à fêter bruyamment un anniversaire aussi important.

"On est tous dans les starting-blocks." "On va encore tout péter en 2019." Cela fait maintenant des mois que les adhérents Intermarché sont "piquousés" en interne sur l'offensive programmée pour les 50 ans de l'enseigne.

Tout au long de 2019, 50 prospectus seront chargés de faire le buzz avec une offre plus percutante que la moyenne. L'offensive a démarré avec une galette dotée d'une prime de 50.000 euros. Entre le 31 décembre et le 5 janvier, tout client qui achète la pâtisserie MDD porteuse de l'opération 50 ans peut espérer tomber sur l'instant gagnant au moment de son passage en caisse. L'heureux élu étant prévenu sur place par l'édition d'un ticket lui permettant de réclamer son dû.

Une application mobile dédiée, "Intermarché 50 ans", permet aussi aux clients de l'enseigne de participer à un tirage au sort hebdomadaire, doté de cadeaux pour le coup plus modestes (une "nuit de château" pour deux, des bijoux à personnaliser, des cours de cuisine en ligne, des locations de film).

Cette même appli, durant cinq semaines en octobre, sera au coeur d'une grande loterie financée cette fois par 40 marques partenaires. Les clients rempliront leur grille (où les logos remplaceront les chiffres du loto) et attendront la révélation du tirage de la semaine sur une grande chaîne TV.

1969, la scission avec Leclerc

En 1969, 92 adhérents réunis autour de Jean-Pierre Le Roch officialisent leur sortie du mouvement Leclerc pour fonder les "Ex-Offices de distribution". Les points de vente prendront l'enseigne Intermarché et le groupement le nom des Mousquetaires en 1973.

La raison de la scission ? Edouard Leclerc a en tête le développement d'un réseau d'hypermarchés résolument indépendants, alimentés par des centrales légères, peu coûteuses et dotées de peu de pouvoirs. En face, Jean-Pierre Le Roch croit au modèle plus souple des supermarchés, soutenus par des centrales régionales puissantes, négociant et stockant les produits au profit des magasins. Il rallie à sa vision près de la moitié des adhérents Leclerc de l'époque.

Intermarché se dotera de sa propre flotte logistique dans les années 1970. La première usine des Mousquetaires, la Société Alimentaire de Guidel (produits surgelés), sera inaugurée en 1974.

Deux initiatives marquantes, dans les années 80, ancreront durablement l'enseigne dans le combat pour le pouvoir d'achat. En 1980, c'est l'affichage des prix au kilo et au litre sur les étiquettes, qui deviendra ensuite obligatoire en France.

Entre 1985 et 1991, Intermarché publie son "Argus de la distribution". Un dépliant, disponible en magasin et tiré à 8 millions d'exemplaires, rassemblant une liste de 2000 références à prix bloqué durant quatre mois. Pas tout à fait "le premier comparateur de prix", comme se plaît à le présenter aujourd'hui le distributeur, mais une façon sacrément culottée, tout de même, d'assumer ses tarifs en dehors des points de vente. En même temps qu'un moyen, difficilement imaginable à présent, d'encadrer les prix pratiqués par chaque adhérent...

Pour aller plus loin

A lire dans le numéro de janvier de Linéaires :

- Les tarifs demandés aux fournisseurs pour participer au plan promo 2019

- Un dossier complet sur le plan de croissance d'Intermarché

- Les nouveaux concepts, le développement en milieu urbain

Pas abonné ? Commandez le numéro ici.