LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Le jeu dangereux des distributeurs sur les produits agricoles

.

Le jeu dangereux des distributeurs sur les produits agricoles [B. Merlaud]

5 Juin 2019
Le jeu dangereux des distributeurs sur les produits agricoles

Selon les statistiques de l'Observatoire des prix et des marges, les distributeurs ont pris à leur charge une partie des fortes hausses sur les fruits et légumes l'an dernier. Mais ils ont aussi refait du gras, de façon très visible, sur le porc ou les produits laitiers (voir le tableau ci-dessous).

L'Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires a présenté au Parlement, en début de semaine, son rapport pour l'année 2018. La compilation des données présentées permet de rapprocher les évolutions de prix aux stades de la production agricole, de la fabrication industrielle et de la consommation.

Une telle confrontation met en évidence la propension globale de l'aval, industriels puis distributeurs, à atténuer les variations de prix agricoles, à la hausse comme à la baisse. Un effet qui s'explique par la dilution du coût des matières premières françaises dans des prix aux composantes plus larges (frais divers, montée en gamme des process, importations), mais aussi par les efforts réels (ou l'opportunisme) des différents acteurs économiques.

Le bilan de l'année 2018 fait aussi ressortir quelques éléments saillants qui ne plaident pas forcément en faveur de la grande distribution. Les prix du jambon et de la viande de porc, ainsi, augmentent en rayon alors qu'ils baissent chez les industriels (et qu'ils s'effondrent au stade agricole). De même, s'agissant des produits laitiers, l'inflation des prix à la consommation est sans commune mesure avec l'évolution des prix chez les industriels et les producteurs.

À l'inverse, les distributeurs jouent un rôle positif en modérant les hausses des fruits et légumes ou de la viande bovine sortie usine.

Évolution des prix en 2018

Production agricole + 2,2 %
Industries alimentaires + 0,2 %
Prix à la consommation + 2 %

Les prix par filière

Production lait de vache + 1 %
Produits laitiers sortie usine + 1,7 %
Produits laitiers en rayon + 3,0 %
Production viande de porc - 11,8 %
Découpes de porc sortie usine - 9 %
Jambons de porc sortie usine -2,2 %
Viande de porc fraîche en rayon + 0,9 %
Jambons de porc en rayon + 2,2 %
Production bovins de boucherie - 0,6 %
Viande bovine sortie usine + 2,5 %
Viande bovine en rayon + 1,4 %

Production de fruits + 12,3 %
Fruits en rayon + 6,5 %

Production de légumes + 8,2 %
Légumes en rayon + 7 %

Production de blé tendre + 11,9 %
Farine boulangère (pour artisans) - 0,9 %
Baguette de pain en rayon + 1,5 %

Production de blé dur - 5,4 %
Pâtes sèches sortie usine - 1,8 %
Pâtes sèches en rayon - 1,2 %

Source : Observatoire des prix et des marges 2019 ; mise en forme Linéaires.