LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / La défiance des consommateurs commence à peser lourd sur les marchés

.

La défiance des consommateurs commence à peser lourd sur les marchés [B. Merlaud]

18 Septembre 2018
La défiance des consommateurs commence à peser lourd sur les marchés

À peine plus d'un Français sur quatre a encore confiance dans les marques alimentaires. Les clients se ruent sur les produits garantissant une certaine éthique et commencent sérieusement à snober les offres classiques. La chute de la consommation est historique.

Selon Kantar Worldpanel, les dépenses alimentaires des ménages français au premier semestre 2018 n'enregistrent plus aucune croissance en valeur. En volume, les produits de grande consommation et frais libre-service chutent de 1,6%, le frais trad recule de 2,6%.

Sur un marché global aussi colossal, les montants perdus sont énormes.

Toujours selon le panéliste, 28% seulement des Français ont encore confiance dans les marques (5 points perdus en cinq ans). 66% se disent inquiets de la sécurité alimentaire, le moral d'achat chute de 2 points.

Ce nouveau climat de défiance profite au bio (+17% en volume) et aux offres végétales (les substituts de viande ou de produits laitiers sont à +30%). 15% des Français, désormais, consomment des protéines animales moins de deux fois par semaine (+2 points en quatre ans).

Les marques porteuses de sens, elles, ont le vent en poupe. C'est qui le patron, par exemple, est déjà entré dans 14% des foyers français.

Pendant ce temps, les produits industriels classiques sont de plus en plus passés au crible. 8% des consommateurs, aujourd'hui, s'en remettent aux jugements parfois très tranchés d'applis comme Yuka, Kwalito ou Inci Beauty pour se forger une opinion sur les marques. À bon entendeur...