LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / L'image de l'industrie agroalimentaire remonte lentement la pente

.

L'image de l'industrie agroalimentaire remonte lentement la pente [B. Merlaud]

25 Juin 2015

L'image de l'industrie agroalimentaire remonte lentement la pente

Selon une étude Ania/OpinionWay, l'image de l'industrie agroalimentaire se redresse dans l'opinion française. Mais les consommateurs se montrent plus exigeants, et les reproches formulés sont parfois sévères.

Le sondage a été mené en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 1006 personnes en février et mars 2015, pour le compte de l'association nationale des industries alimentaires.

Les résultats sont comparés à ceux obtenus lors d'une étude similaire menée en 2013, en plein scandale de la viande de cheval.

Bonne nouvelle, donc (et en même temps logique) : avec le temps, la défiance des consommateurs s'atténue. Seules 43% des personnes interrogées avaient une image positive des industries agroalimentaires en 2013. Elles sont 55% en 2015.

C'est mieux, mais on est encore loin du plébiscite. D'autant qu'une partie de cette image positive est aussi liée à la contribution de ces industries à l'emploi sur le territoire national.

Des informations pas honnêtes

S'agissant des produits alimentaires, les exigences des consommateurs se durcissent.

Ils sont encore, en 2015, 54% à penser que les industries agroalimentaires ne les informent pas honnêtement.

Ce mauvais score est particulièrement alarmant, dans la mesure où l'alimentation reste pour les Français le premier moyen de préserver sa santé (à 81%), devant le sommeil (53%) ou le sport (50%).

42% des personnes interrogées réclament un étiquetage compréhensible sur la composition nutritionnelle (+ 12 points en deux ans).

39% attendent aussi des informations sur l'origine géographique des produits (+ 4 points).

Dans les critères d'achats, le prix reste prioritaire mais son importance recule, au profit d'éléments plus qualitatifs comme la composition des produits ou leur origine.

79% des personnes interrogées se disent prêtes à payer plus cher un produit aux ingrédients "de très grande qualité".

81% sont disposées à payer davantage pour un produit régional et 78% feraient de même pour un aliment "100% français".

La vraie bonne nouvelle de l'étude est le satisfecit accordé par les consommateurs aux progrès réalisés par les industriels. Pour de nombreux items (goût, qualité des ingrédients, sécurité, etc.), les taux de satisfaction sont en progrès depuis 2013.

Des critères importants pour les produits alimentaires

  2013 2015
Prix 73 % 66 %
Date de péremption 69 % 56 %
Composition des produits 35 % 53 %
Provenance nc 42 %
Composition nutritionnelle 27 % 31 %

Taux de satisfaction

  2013 2015
Goût 65 % 78 %
Qualité des ingrédients 63 % 72 %
Sécurité 55 % 71 %
Composition/valeur nutritionnelle 60 % 69 %
Origine nc 62 %
Informations sur les étiquettes 50 % 58 %

Source : Ania/OpinionWay 2015.