LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / L'autoproduction, le créneau de Gamm Vert pour piquer des parts d'estomac aux GMS

.

L'autoproduction, le créneau de Gamm Vert pour piquer des parts d'estomac aux GMS [B. Merlaud]

13 Mars 2017
L'autoproduction, le créneau de Gamm Vert pour piquer des parts d'estomac aux GMS

Les jardineries Gamm Vert préparent un nouveau concept de magasin centré sur l'autoproduction alimentaire. Un créneau déjà en vogue en milieu rural, qui pourrait se faire une place en ville grâce à un potager connecté attendu pour avril.

Numéro un français de la jardinerie, fort d'un réseau de plus de 1000 points de vente en France, Gamm Vert a déjà entamé une vraie diversification vers l'alimentaire. Il y a une dizaine d'années, l'enseigne a démarré le déploiement de rayons de produits locaux, en frais, épicerie et même surgelés depuis 2016.

Le géant coopératif InVivo, maison mère de Gamm Vert, a également lancé en 2014 une enseigne alimentaire spécialisée dans les circuits courts, Frais d'Ici . Après avoir ouvert deux magasins en solo (Toulouse et Dijon), le troisième Frais d'Ici a été installé l'an dernier au sein d'une jardinerie Gamm Vert, à Auch. InVivo prévoit en effet de réduire les surfaces consacrées à la jardinerie (le marché, très mature, a reculé de 2 à 3% en 2016), pour les réorienter avec Frais d'Ici sur l'alimentaire. 70 sites doivent adopter ce nouveau modèle dans les cinq ans qui viennent.

Mais ces diversifications ne suffiront visiblement pas. C'est désormais le concept même de ses jardineries qu'InVivo reprend en main. Les grandes lignes du prototype de son "magasin 2020", qui doit être dévoilé en fin d'année, sont déjà connues.

Chaque univers de la jardinerie sera organisé autour de l'autoproduction alimentaire. Le slogan du projet : "produire soi-même, ça change tout !"

Les points de vente animeront des communautés, prépareront des animations, centrées sur les partages d'expériences.

Ils capitaliseront aussi sur des offres innovantes. La première d'entre elles, d'ailleurs, doit faire son apparition en magasin dès le 1er avril 2017. Le nom "Kitchen Gardening" signera une gamme de mini-potagers connectés et design, à installer dans sa cuisine ou son salon. Histoire de ne pas passer inaperçue, l'offre complète, avec semences, produits de soins, outils de "jardinage" et kits pour enfants, sera mise en scène dans des corners de 8 mètres carrés.

Selon un sondage BVA mené pour Gamm Vert en février 2017, auprès d'un échantillon représentatif de 1340 personnes, 34% des Français disent déjà pratiquer l'autoproduction alimentaire. Et ils sont 42% de plus qui aimeraient pouvoir le faire. Le chiffre monte à 63% dans l'agglomération parisienne.