LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / L'Ania dénonce des négos plus dures à cause des alliances

.

L'Ania dénonce des négos plus dures à cause des alliances [B. Merlaud]

9 Mars 2015

L'Ania dénonce des négos plus dures à cause des alliances

Les industriels alimentaires déplorent un durcissement du rapport de force avec les enseignes nouvellement alliées entre elles. Certaines centrales demanderaient même des rattrapages rétroactifs remontant jusqu'en 2013.

Les négociations annuelles entre fournisseurs et distributeurs sont bouclées depuis le 28 février. L'association nationale des industries alimentaires dénonce aujourd'hui de nouveaux déséquilibres apparus sous l’effet des rapprochements successifs des enseignes.

"Quatre grandes centrales concentrent désormais 93% des achats, interpelle l'Ania. Il n’est plus rare qu’un seul client puisse représenter plus de 25% du CA annuel d’un fournisseur. La situation inverse n’existe pas."

Ce rapport de force "favorise les mauvaises pratiques", regrette l'association, qui évoque "l’apparition de demandes de compensation de marges rétroactives jusqu’à 2013" et "la nette augmentation des déréférencements partiels lors de la période de négociation".

Officiellement, pourtant, les distributeurs alliés ne sont pas censés s'échanger leurs conditions d'achat, ni passées ni actuelles. Mais simplement négocier de concert des volumes, chacun pilotant, pour 2015, sa politique commerciale et promotionnelle de son côté.