LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Jean-Charles Naouri, modeste président...

.

Jean-Charles Naouri, modeste président... [B. Merlaud]

12 Mai 2015

Jean-Charles Naouri, modeste président...

Les actionnaires de Casino ont voté en assemblée générale, ce 12 mai, la rémunération de Jean-Charles Naouri. Le PDG du groupe aura perçu au total moins de 500.000 euros pour l'année 2014 : modeste, eu égard à la fonction.

Conformément aux statuts du groupe, Jean-Charles Naouri n'a pas droit, au titre de l'exercice 2014, à une part de rémunération variable : l'objectif de résultat net n'a pas été atteint.

En 2012, déjà, le PDG, n'avait pas reçu de rémunération variable.

Mais depuis 2013, en outre, Jean-Charles Naouri a fait baisser le niveau de sa rémunération fixe, passant de 700.000 euros à 480.000 euros annuels.

Il n'aura donc touché, pour 2014, que 492.500 euros, contre plus d'un million d'euros en 2013.

A titre de comparaison, Georges Plassat, le PDG de Carrefour, aura perçu pour 2014 la somme de 3,8 millions d'euros, dont 1,5 million d'euros de rémunération fixe.

Contrairement à Georges Plassat, Jean-Charles Naouri ne perçoit pas d'avantages en nature et ne bénéficie pas non plus de retraite chapeau.

A l'inverse, le PDG de Casino est aussi le premier actionnaire de son groupe et touche à ce titre de juteux dividendes, votés ce jour à 3,12 euros par action pour 2014, au même niveau qu'en 2013. Soit 50% de plus qu'il y a dix ans.

Avec sa société Euris et via une cascade de holdings, Jean-Charles Naouri possède au 31 janvier 2015 l'équivalent de 22,1% du capital du groupe Casino. Mais il en contrôle, directement ou indirectement, 48,4% (et même 60,4% des droits de vote).