LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Intermarché ne vendra plus de bœuf bas de gamme

.

Intermarché ne vendra plus de bœuf bas de gamme [B. Merlaud]

3 Juillet 2017
Intermarché ne vendra plus de bœuf bas de gamme

Intermarché s'engage à arrêter complètement la commercialisation de pièces de bœuf de catégorie P1, la plus basse du marché. Un segment qui ne représentait plus de toute façon que 2% de ses ventes.

La classification des carcasses de bovins s'appuie à la fois sur la conformation de l'animal et sur l'engraissement de la viande. Le développement musculaire est noté par une lettre (P correspondant au niveau "médiocre"), tandis que le niveau de gras va de 1 (très faible) à 5 (très fort).

Les carcasses P1 présentent donc à la fois des muscles peu développés et une viande peu persillée. Cette mauvaise note est attribuée, dans les faits, aux vaches laitières de réforme les moins bien conformées.

La viande issue de carcasses P1, offrant peu de tendreté, finit surtout hachée. En "piécés", elle ne représentait que 2% des ventes d'Intermarché au rayon boucherie, en trad ou libre-service.

L'engagement, pris à la fois par Intermarché et par Agromousquetaires, de cesser la commercialisation de pièces de viande P1 n'est donc pas une révolution. Mais cette position, adoptée en concertation avec la fédération nationale bovine, doit surtout faire passer un message auprès des éleveurs.

"L’arrêt de la commercialisation de la viande de catégorie P1 est un engagement fort pour le soutien à la filière bovine, appuie Stéphane de Fontenay, l'adhérent responsable des rayons traditionnels pour Intermarché et Netto. En développant la commercialisation de viandes plus qualitatives, Intermarché offre plus de débouchés à la viande de qualité bouchère."

La viande P1, en revanche, continuera d'être utilisée pour la fabrication des hachés. "Le hachage supprime le défaut de tendreté de la viande, sans conséquence sur la qualité nutritionnelle", explique le distributeur.