LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Google Pay en France, qu'est-ce que ça change pour la distribution ?

.

Google Pay en France, qu'est-ce que ça change pour la distribution ? [B. Merlaud]

11 Décembre 2018
Google Pay en France, qu'est-ce que ça change pour la distribution ?

Le service de paiement mobile Google Pay arrive en France le 11 décembre. Mais tant que le géant américain n'aura pas signé avec de grandes banques, peu de clients vont demander à régler leurs achats en caisse avec.

Google Pay est une application qui vise à transformer le smartphone en portefeuille. On y enregistre sa carte de paiement, Visa ou Mastercard, mais aussi ses cartes de fidélité.

En magasin, le téléphone (s'il est équipé d'une puce NFC) est utilisé comme une carte sans contact. Les paiements jusqu'à 30 euros sont instantanés et il faut s'identifier pour les montants supérieurs. Il n'est donc pas nécessaire pour les commerçants de s'équiper avec du matériel spécifique, autre que les terminaux de paiement sans contact habituels.

En revanche, seules les cartes des sociétés partenaires de Google Pay sont acceptées dans l'application. Ce qui, pour l'heure, limite grandement son utilisation.

Au moment de son lancement en France, ainsi, le service est réservé aux détenteurs d'un compte chez les banques en ligne Boursorama, Revolut ou N26. Ainsi qu'à ceux qui font déjà appel à un intermédiaire de paiement mobile comme Boon ou Lydia. Il est aussi possible d'enregistrer une carte de titres-restaurant (Edenred aujourd'hui, Up bientôt).

Toutes les cartes de fidélité ne sont pas non plus compatibles avec Google Pay, même si la liste d'enseignes partenaires est, là, déjà plus longue (Fnac, Intersport, Relay, Mercialys, Franprix, Leader Price, etc.).

Le paiement en ligne, enfin, est possible sur les sites qui ont développé la fonction "acheter avec Google Pay", proposée en alternative au paiement par carte ou par PayPal.

Carrefour, Auchan et Casino en pointe

Régler ses achats en magasin avec son smartphone reste encore un usage très minoritaire. Mais plusieurs distributeurs ont déjà investi dans cette technologie à l'avenir prometteur.

Carrefour a lancé Carrefour Pay, un service réservé aux porteurs de cartes bancaires maison (Pass, C-zam). Auchan et Casino s'appuient sur Lyf Pay : le premier en faisant la promotion de Lyf Pay auprès de ses clients, le second en l'intégrant directement dans sa propre appli Casino Max. La solution est compatible avec toutes les cartes bancaires.

Auchan détient une participation minoritaire au capital de Lyf Pay et Casino vient d'annoncer à son tour son intention de prendre 5% des parts de la structure.