LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Fruits et légumes : le Medef répond au Modef

.

Fruits et légumes : le Medef répond au Modef [F. C.-L.]

22 Août 2012

Dans un communiqué de presse diffusé ce jour, la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, branche du Medef) a plaidé la cause des distributeurs sur la polémique récurrente des marges sur les fruits et légumes : « Les marges nettes des enseignes sont extrêmement faibles, voire négatives, en moyenne - 0,74 % ».

La FCD s’appuie sur des chiffres fournis par ses adhérents, déjà publiés le 28 juin dernier et transmis à l’Observatoire des prix et des marges. Dans le détail, sur une base 100 en 2011, la FCD décompose comme suit les prix du rayon fruits et légumes : 57,08 % pour l’achat aux expéditeurs, 7,5 % pour le transport et la logistique, 8 % de pertes et 28,16 % de charges du magasin. Soit donc une marge nette moyenne négative de 0,74 %.

Le PCF veut un blocage des prix

Cette énième montée au créneau de la FCD est une réaction à une nouvelle mise en cause des marges de la grande distribution par le syndicat d’exploitants agricoles Modef (Confédération syndicale agricole des exploitants familiaux).

Avec le soutien actif du PCF, le syndicat agricole minoritaire organise aujourd’hui à Paris et dans une trentaine de villes de banlieue sa traditionnelle opération de vente « au juste prix » de fruits et légumes pour dénoncer « les marges abusives » des grandes surfaces.

De son côté, le PCF réclame entre autres « le blocage des prix des denrées alimentaires de base (lait, viandes, pain, fruits et légumes) sur le ticket de caisse ; l’encadrement des marges et les pratiques de la grande distribution, avec la mise en place d’un coefficient multiplicateur garantissant le juste prix pour le consommateur et un prix rémunérant correctement le travail des producteurs ».