LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Exclusif : les 111 drives piéton ou relais de France

.

Exclusif : les 111 drives piéton ou relais de France [B. Merlaud]

10 Janvier 2019

Linéaires fait le point sur le nombre de drives piéton, relais et autres points de retrait ouverts par les enseignes de grande distribution. Un concept qui sert majoritairement à investir les centres-villes, mais pas seulement. Détails.

Sont pris en considération, dans ce décompte, tous les points de retrait accessibles à pied, hors comptoirs d'accueil des magasins qui réalisent eux-mêmes leur picking. On trouve ainsi dans la liste des drives piéton Carrefour, même s'ils sont implantés dans des magasins de proximité, dès lors que les commandes sont préparées dans une base annexe. À l'inverse, les Monoprix, les Intermarché ou les magasins U qui proposent un drive "light", piéton parce que sans piste de retrait ni service au coffre, ne sont pas pris en considération.

Au total, Linéaires dénombre exactement 111 sites en France, opérationnels ou qui seront ouverts avant la fin janvier. Le parc a été multiplié par quatre depuis la fin du premier semestre 2018, date de notre précédent recensement .

Carrefour : 42 drives piéton

Carrefour : 42 drives piéton

À tout seigneur tout honneur : Carrefour est devenu en quelques mois leader de ce nouveau format. Avec notamment 7 ouvertures supplémentaires programmées à Paris dans le courant du mois de janvier, le parc de drives piéton Carrefour atteindra 42 unités, installées dans la capitale (31 sites), à Lyon et à Saint-Étienne. Une belle performance, sachant que Carrefour ne s'est lancé sur ce créneau qu'en avril 2018.

"Après nous avoir laissé la place sur les drives, Carrefour nous a précédés sur les drives piéton", reconnaît d'ailleurs, beau joueur, Michel-Édouard Leclerc.

Pour aller aussi vite, Carrefour s'appuie sur de grands entrepôts en amont, dédiés à la préparation des commandes de drives (classiques ou piéton) et sur son réseau existant de magasins de proximité. Pas besoin de trouver de nouveaux locaux pour ouvrir des points de retrait, il suffit d'aménager un comptoir, le plus souvent, à l'entrée des Carrefour City. La concurrence prix est rude pour les franchisés qui jouent le jeu (les tarifs des commandes en ligne sont plus proches de l'hyper que de la proxi). Mais ils doivent s'y retrouver avec l'augmentation du trafic et les achats de complément.

Les drives piéton Carrefour sur Paris

Auchan : 22 sites de retrait

Auchan : 22 sites de retrait

Chez Auchan, les formats de retrait piéton se présentent sous des formes variées. En octobre 2018, le distributeur a ouvert son premier Auchan drive urbain, dans le centre-ville de Lille (photo), alimenté par le site d'Englos. Un point de retrait similaire existe depuis 2014 à Paris, sous les couleurs cette fois du cybermarché Auchan Direct.

Le distributeur, en parallèle, installe aussi des casiers automatiques. Six sites sont implantés à proximité d'entreprises (CHU de Lille, ZAC de Courtaboeuf, Atos, Terradeo, deux pour le campus Auchan), trois pools de casiers équipent des hypers Auchan sans drive (Saint-Étienne, Soisy-sous-Montmorency, Fontenay-sous-Bois). Enfin, pour être complet, 11 magasins de proximité My Auchan, à Paris, Fontenay-aux-Roses et Clichy sont également configurés pour accueillir les commandes préparées par Auchan Direct.

Intermarché : 18 pools de casiers automatiques

Intermarché : 18 pools de casiers automatiques

Intermarché prépare une nouvelle offensive sur Paris qui passera par le drive piéton et par un concept de proximité "augmentée", à la fois magasin, site de commande et point de retrait. En attendant, l'enseigne installe régulièrement des casiers automatiques, alimentés par un drive des environs.

Linéaires a identifié 18 sites en service, dans des configurations variées : en centre-ville (un à Paris, un à Lyon), à proximité de grandes entreprises (Kantar, Orange), dans des entités du groupement (la SVA, la Stime, le siège de Bondoufle), accolés à un magasin ou encore au bord de grands axes routiers.

Cora : 16 points de retrait

Cora : 16 points de retrait

Cora avance sur le créneau avec une stratégie atypique. L'enseigne d'hypers, d'abord, est la première (après Auchan Direct) à avoir inauguré un drive piéton, sous le nom "Cora en ville". C'était à Metz, en 2016. Depuis, deux autres drives piéton ont ouvert leurs portes sur le même concept, à Verdun (2017) et Charleville-Mézières (2018). Les commandes sont préparées par un hyper de la périphérie, au prix de l'hyper (comme pour un drive classique).

Cora, ensuite, cherche aussi à multiplier les points de retrait en s'appuyant cette fois sur des commerçants de proximité indépendants . Cinq hypermarchés, à date, approvisionnent aujourd'hui 13 "points de retrait Coradrive". Les lieux ciblés sont variés. Ils sont situés en ville ou à la campagne, on y trouve des cafés, des tabacs-presse, des boulangeries, des primeurs et même un disquaire ou une mairie !

Des frais de service de 4,99 euros sont alors appliqués sur chaque panier, soit la moitié du tarif généralement pratiqué par Cora pour la livraison à domicile.

Leclerc : 13 Leclerc Relais

Le second drive piéton Leclerc à Lille

L'inauguration d'un premier Leclerc Relais à Paris le 9 janvier ne doit pas faire oublier que le mouvement est d'abord parti de province chez le distributeur, en 2017 à Lille.

13 drives piéton (bientôt rebaptisés Leclerc Relais) composent aujourd'hui le parc de l'enseigne, en comptant les ouvertures en janvier de Châteauroux et d'un second site à Reims. Tous sont des petits locaux urbains avec comptoir d'accueil, sauf celui d'Anglet, équipé de casiers de retrait.