LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Exclusif : Leclerc va lancer sa propre enseigne bio

.

Exclusif : Leclerc va lancer sa propre enseigne bio [B. Merlaud, avec la rédaction]

16 Janvier 2018
Exclusif : Leclerc va lancer sa propre enseigne bio

Leclerc prépare une grosse offensive sur le bio en 2018. Des adhérents piaffaient pour ouvrir des concepts spécialisés sous une enseigne à part, ils auront bientôt satisfaction. Les hypers, eux, vont accueillir des univers bio mieux travaillés et plus spectaculaires. Une info Linéaires.

En novembre, le mouvement d'indépendants a constitué son "GT bio GSA-GSS" (pour grandes surfaces alimentaires et spécialisées). Il a dans la foulée déposé la marque "Le Village Bio". Les industriels sont démarchés (avec plus ou moins de succès) pour remplir les magasins avec des marques présentes habituellement dans les réseaux bio spécialisés. Car l'idée est bien de venir sur les plates-bandes de Biocoop et consorts, ces enseignes qui ont su développer un marché qui échappait jusqu'à présent aux distributeurs conventionnels.

L'ambition : rien de moins qu'un parc de 200 magasins, sur des surfaces comprises entre 400 et 800 mètres carrés.

Cela fait déjà un certain temps que l'idée a germé parmi les adhérents Leclerc. Quelques-uns, d'ailleurs, n'ont pas attendu la centrale pour prendre des initiatives.

En septembre 2015, le Leclerc de Chambly (60), pionnier dans le mouvement, a ouvert un magasin "Le Temps du Bio" à l'autre bout de son parking, sur 300 mètres carrés.

En juin 2016, l'adhérent de Nice Saint-Isidore (06) a inauguré un original "E.Leclerc Bio et Italien". Un vrai hyper de 3800 mètres carrés, étrangement partagé entre deux vocations qui n'ont guère en commun que le pouvoir d'achat de leurs consommateurs.

Depuis l'automne 2017, le tempo s'accélère. En septembre, c'est le Leclerc de Nancy Saint-Georges (54) qui ouvre dans sa galerie un magasin "Ma Boutique Bio". En octobre, un point de vente "La Bio Culture" de 300 mètres carrés fait son apparition à proximité du Leclerc d'Hauconcourt (57).

En décembre, le Leclerc de Saint-Paul-lès-Romans (26) ouvre à son tour, dans sa galerie, une petite surface baptisée... "Le Village Bio". Pas encore un concept validé par le GT bio, mais l'agencement est bien léché quand même (Linéaires l'a visité).

A Romilly (10), l'adhérent local porte un projet sur une cellule de 400 mètres carrés. Le 17 janvier, également, un petit magasin bio de 450 mètres carrés ouvrira ses portes en solo à Fontaine-lès-Dijon (21). Accolé cette fois à un Picard sur un axe passant, à 3 kilomètres du Leclerc de Dijon.

Le magasin Le Village Bio de Saint-Paul-lès-Romans

Les enseignes bio spécialisées en ligne de mire

Leclerc n'est pas le seul distributeur à s'intéresser au business des enseignes bio spécialisées. Les Mousquetaires viennent d'annoncer une prise de participation minoritaire au capital des Comptoirs de la bio. Cette association avec l'un des premiers réseaux spécialistes du bio en France, lui-même groupement d'indépendants, va permettre aux adhérents Intermarché d'ouvrir des petits supermarchés bio.

Casino, de son côté, ouvre à tour de bras des magasins Naturalia (151 points de vente à fin septembre, soit un parc multiplié par trois depuis 2011). Auchan, qui vient d'inaugurer son premier magasin Auchan Bio, n'est pas prêt à renoncer à Coeur de Nature, un concept bio spécialisé qu'il avait testé avant de mettre en œuvre sa stratégie de convergence d'enseigne (deux magasins en exploitation). Et Carrefour, de même, envisage d'ouvrir des points de vente Greenweez, du nom du site spécialisé qu'il a racheté, en complément de son réseau Carrefour Bio.