LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Déjà près de 25 drives piéton solos en France

.

Déjà près de 25 drives piéton solos en France [B. Merlaud]

25 Juin 2018

Les points de retrait accessibles aux piétons, déportés des magasins, permettent de conquérir de nouveaux territoires. Cinq enseignes françaises expérimentent ce format de croissance, avec service au comptoir ou casiers automatiques. Linéaires fait le point sur le développement de ce modèle spécifique, distinct du retrait piéton proposé à l'accueil des supers ou supérettes.

Carrefour : 3 unités

Carrefour a inauguré en juin son premier drive piéton solo avenue du Général Leclerc à Paris

À Paris, Carrefour a inauguré en juin son premier drive piéton solo avenue du Général Leclerc, dans le quatorzième arrondissement. Le schéma logistique est le même que pour les drives piéton ouverts en avril dernier sur Paris, Lyon et Saint-Étienne (alimentation par un entrepôt "PPC" en banlieue).

Le comptoir de retrait, toutefois, n'est pas installé à l'accueil d'un magasin de proximité déjà existant. Carrefour a investi un nouveau local, dans ce cas précis, pour compenser la fermeture du supermarché Market du quartier, en travaux jusqu'en septembre. Mais la promesse est bien, dans une rue sans magasin Carrefour (pour l'instant), d'apporter les prix de l'hyper aux clients des centres-villes, avec zéro frais de livraison.

Deux autres drives piéton déportés existent aussi, destinés spécifiquement aux salariés Carrefour. Le premier sur un parking du siège de Massy (91), le second dans son entrepôt de Salon-de-Provence (13) avec des casiers automatiques de retrait. Des casiers similaires avaient été installés sur la base de Vendin-le-Vieil (62), mais ils ne sont plus opérationnels.

Leclerc : 4 unités

Un drive piéton Leclerc à Lille

Leclerc prévoit de s'installer dans la capitale à la rentrée, exactement sur le même modèle que Carrefour. Ses deux entrepôts de préparation de commandes n'assurent aujourd'hui que des livraisons à domicile, le distributeur attendant avec impatience d'ouvrir ses premiers points de retrait parisiens.

En Province, en revanche, la machine est déjà lancée. En avril 2018, des drives piéton solos Leclerc ont fait leur apparition à Lille (59), qui en comptait déjà un et à Aurillac (15). Une ouverture est aussi programmée pour septembre à Montbéliard (25). À chaque fois, ces petites unités urbaines sont des satellites de drives classiques de l'enseigne, livrés en continu dans la journée.

Auchan : 7 unités

Auchan prépare la création prochaine d'un premier drive piéton solo à Lille, rue Saint-Sébastien. Le distributeur pourra s'appuyer sur l'expérience d'Auchan Direct, qui exploite depuis 2014 un comptoir de retrait dans Paris.

Auchan mise aussi, en parallèle, sur l'installation de casiers automatiques dans de grandes entreprises, pour s'approprier des flux piétons d'un autre genre, à la sortie des bureaux.

Cinq ensembles de casiers sont aujourd'hui opérationnels, chez Alcatel-Lucent (91), Michelin (63), Atos (59), Auchan Retail (59) ("Campus" et "Colibri").

Intermarché : 9 unités

Les casiers Intermarché de Plaintel

Les casiers automatiques de retrait sont expérimentés depuis 2015 par Intermarché. Particulièrement dans des configurations déportées, pour s'installer sur de nouveaux lieux de passage.

Sur le campus Orange Gardens à Châtillon (92), chez Kantar à Chambourcy (78), sur le site de la SVA Jean Rozé à Vitré (35) ou directement au parc de Tréville à Bondoufle (91), des casiers ciblent là encore des employés de bureau.

Dans le centre-ville de Lyon (69), Intermarché jauge le potentiel du concept en milieu urbain, même si les casiers sont en réalité tout près d'un magasin, dans une rue adjacente à l'Intermarché Express de la rue Paul Bert.

À Plaintel (22), Etrelles (35), Digne-les-Bains (04) et Guillestre (05), enfin, les adhérents locaux sont allés monter des casiers au bord de grands axes routiers.

Cora : 2 unités

"Cora en ville" est le nom de baptême du concept de drive piéton solo imaginé par l'enseigne d'hypers pour les centres urbains.

Une première unité a vu le jour à Metz (57) en 2016, une seconde à Verdun (55) en 2017. Ce sont de vrais espaces service, avec comptoir (sur 200 mètres carrés à Metz, 20 mètres carrés à Verdun). Les commandes sont préparées en picking dans un hyper de la périphérie.

Les Ateliers du drive et du e-commerce alimentaire

Intrigué par les mutations à venir du drive et du e-commerce alimentaire ?

Le 27 septembre à Paris, Les Editions Dauvers et Linéaires organisent la septième édition des Ateliers du drive et du e-commerce alimentaire.

Téléchargez ici le programme de la journée.

Réservez votre place en ligne.