LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Ces enseignes qui s'éteignent

.

Ces enseignes qui s'éteignent [F. C.-L.]

22 Avril 2015

C'est la vie du commerce depuis toujours. Qu'elles soient anciennes ou plus récentes, des enseignes de grande distribution disparaissent au fil du temps.

D'autres sont sur le point de baisser le rideau définitivement. Carrefour ne compte plus que 3 Shopi et 8 Marché Plus. Système U ne détient plus que 9 Marché U.

Première enseigne de hard discount à la française, Le Mutant s'apprête aussi à tirer sa révérence.

A l'initiative des Coop de Normandie, le premier Le Mutant avait ouvert en 1986. Il n'en reste plus qu'un aujourd'hui, à Saint-André de l'Eure près d'Evreux. Comme les autres, il devrait passer sous enseigne Leader Price.

Les Coop de Normandie-Picardie ont déjà sacrifié leurs enseignes de proximité Point Coop et C Express.

Champion résiste dans les Dom-Tom

Chez Casino, plus de Casino Shopping mais les Casino Shop se développent toujours.

Le Monop'store parisien de Bercy village a été fermé, tout comme le supermarché EasyMarché d'Auchan ou encore son hyper discount Prixbas à Mulhouse qui redevient un Auchan, exploité par Schiever.

Ce dernier exploite toujours 69 Atac. Prendront-ils un jour l'enseigne Super U ? Après l'alliance Auchan-Système U, c'est en tout cas le probable destin des Simply Market.

A l'inverse, d'autres enseignes que l'on pensait éteintes font de la résistance. Le tout dernier Champion de métropole, à Cusset près de Vichy, est passé récemment Market mais il en reste encore une poignée Outre-Mer.

Cora exploite toujours son hyper Record de Grosbliederstroff en Moselle.

En parallèle, on peut citer quelques nouvelles venues récentes : Carrefour Bio, Carrefour Bon app!, supermarchés Bi1 de Schiever, Franprix Nano, Leader Price Express, Monop'lab.