LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Casino, de plus en plus "urbain et qualitatif"

.

Casino, de plus en plus "urbain et qualitatif" [B. Merlaud]

13 Juillet 2017
Casino, de plus en plus urbain et qualitatif

Les ventes de Casino progressent au deuxième trimestre 2017, et le distributeur n'a de cesse de se féliciter des performances de ses enseignes "urbaines et qualitatives". Les nouveaux modèles du distributeur sont Monoprix, Franprix et les supermarchés Casino.

Les enseignes du groupe en France enregistrent un chiffre d'affaires en hausse de 0,9% sur le trimestre. À magasins comparables, hors essence et hors effet calendaire, la progression ressort à +1,8%.

Le printemps très estival a dopé les ventes en magasins, mais "les résultats obtenus sur le trimestre ne sont pas le fruit du hasard ou d'un contexte spécifique", tient à préciser Antoine Giscard d’Estaing. Le directeur financier de Casino insiste au contraire sur "une stratégie de formats qui colle aux besoins du consommateur".

Monoprix tire l'ensemble avec +3,6% (toujours en comparable). "C'est le meilleur trimestre réalisé par l’enseigne depuis 2011", se réjouit le distributeur. La "dynamique retrouvée" de Monoprix tient à la fois à la nouvelle carte de fidélité, aux horaires d'ouvertures élargis de certains magasins et à l'offre multicanal. Le trafic client progresse de 3,5%.

Le chiffre d'affaires de Franprix enregistre également un joli +3,2% en comparable. C'est la première fois depuis trois ans que l'enseigne connaît une croissance de ses ventes en organique. 30 nouveaux magasins ont été ouverts sur l'ensemble du premier semestre et 73% du parc est au concept Mandarine. "On tire maintenant les bénéfices des nombreuses rénovations de magasins", appuie Antoine Giscard d’Estaing. Le trafic client augmente de 6,4%.

Les supermarchés sont eux aussi crédités de 3,2% de croissance à magasins comparables sur le trimestre. Cette progression vient récompenser "un énorme travail sur les services et sur le frais", estime le directeur financier.

Les ventes de Géant Casino, elles, se contentent de +0,8%. L'alimentaire, toujours en comparable, est à +4%. "Ce n'est pas un effet de la conjoncture, insiste Antoine Giscard d’Estaing. Cette croissance est liée à la stratégie de Géant de se renforcer sur l'alimentaire et sur le frais."

De fait, en non-al, les assortiments et le stock des univers technique, maison ou jardin sont désormais laissés aux bons soins de Cdiscount.

Leader Price enregistre un petit +0,5% en comparable. 46 magasins (sur un parc de 791 unités) sont au nouveau concept de l'enseigne.

En proximité, les performances continuent d'être hétérogènes, avec de fortes différences entre les parc intégrés et franchisés. Le chiffre d'affaires des magasins détenus en propre par Casino recule de 1,2%, tandis que les franchisés sont à +6,8% (en comparable). Ce qui met le parc sous enseigne à +2,7%.

Les ventes de Casino en France au deuxième trimestre 2017

  Chiffre d'affaires Evolution A magasins
comparables
France retail 4 757 M€ + 0,9 % + 1,8 %
Géant Casino 1 095 M€ + 1,3 % + 0,8 %
Monoprix 1 083 M€ + 2,6 % + 3,6 %
Supers Casino 817 M€ + 0,0 % + 3,2 %
Leader Price 663 M€ + 3,5 % + 0,5 %
Franprix 416 M€ + 1,2 % + 3,2 %
Proximité 338 M€ - 3,4 % - 1,2 %
Cdiscount (1) 402 M€ + 3,6 % + 6,7 %
Amérique latine 4 118 M€ + 17,7 % + 3,7 %
Total groupe 9 277 M€ + 7,9 % + 3,0 %

(1) CA enregistré par Casino. Le volume d'affaires, marketplace incluse, atteint 685 M€.

Source : Casino, deuxième trimestre 2017 ; à magasins comparables s'entend hors changes et hors effet calendaire. Evolution des activités poursuivies, hors cessions de l'Asie, de Via Varejo et de Cnova Brasil.