LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Carrefour sur le point de racheter Guyenne et Gascogne

.

Carrefour sur le point de racheter Guyenne et Gascogne [A.Monnier]

7 Décembre 2011

Carrefour BAB2

Selon Le Figaro daté de ce matin, Carrefour étudie le lancement d’une offre publique d’échange afin d’acquérir son principal partenaire franchisé dans l’Hexagone, Guyenne et Gascogne. Un conseil d’administration du second distributeur mondial se réunit aujourd’hui tandis que les Basques devraient statuer demain lors d’un conseil de surveillance.

Guyenne et Gascogne a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires HT de 532 millions d’euros sur 6 hypers Carrefour et 27 Carrefour Market. Le franchisé détient également à 50/50 avec Carrefour la Sogara, société qui exploite 13 hypers dans le Sud-Ouest (1,4 milliard d’euros de CA) et dispose de 8,2 % du capital de Carrefour Espagne.

Le dossier est sensible

Ce rapprochement intervient au moment où les principaux membres du directoire de Guyenne et Gascogne côtoient la limite d’âge de 70 ans. La famille Beau, principal actionnaire du groupe de Bayonne, partenaire de longue date de Carrefour, détient 21 % du capital et 33 % des droits de vote. Faute de disposer d’un repreneur au sein du clan familial, l’actionnaire préférerait vendre. Il s’était engagé à conserver ses parts jusqu’au 15 décembre 2011.

Le timing tombe également au moment où le contrat de franchise doit être renégocié. Le dernier avait été renouvelé en 2008. Guyenne et Gascogne était proche, à l’époque, de filer à la concurrence.

Vu le poids de son franchisé, le dossier est sensible pour Carrefour, qui ne peut se permettre de perdre à nouveau des magasins. Surtout après le départ de son autre partenaire du Sud-Ouest, Coop Atlantique, dont la quarantaine de points de vente (Carrefour, Carrefour Market, Carrefour Contact) passeront dans le giron de Système U à compter du 1er janvier 2012.

Enfin, Carrefour doit également réagir à la volonté d'un autre de ses partenaires franchisés, le Basque Eroski, de se retirer de leur coentreprise Altis, basée à Pau. Altis gère 6 hypers Carrefour et 15 supers pour un chiffre d'affaires 2010 de 460 M€. Carrefour devra soit racheter les parts d'Eroski, soit trouver un autre partenaire. Ou se désengager lui-même. En proie à des difficultés financières, Eroski avait déjà cédé à Leclerc sept de ses magasins espagnols, situés autour de Madrid, en mai dernier.

La perspective du rachat de Guyenne et Gascogne dope le cours de bourse de l'entreprise, qui s'envolait de plus de 8 % à la mi-journée.