LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Carrefour signe avec Google pour les courses en ligne

.

Carrefour signe avec Google pour les courses en ligne [B. Merlaud]

12 Juin 2018
Carrefour signe avec Google pour les courses en ligne

Carrefour s'en remet à Google pour doper les commandes en ligne en France. L'offre de l'enseigne, y compris alimentaire, sera accessible via l'assistant virtuel de l'Américain et sur Google Shopping.

Ce nouveau canal sera opérationnel début 2019. Google Assistant, intégré aux smartphones Android et aux enceintes connectées Google Home, servira d'intermédiaire pour passer ses commandes, notamment par la voix.

Carrefour a déjà lancé au printemps une première "appli" pour Google Assistant, mais celle-ci ne permet que de constituer des listes de courses, reprises ensuite comme pense-bête sur les sites de l'enseigne.

En 2019, la solution sera donc plus aboutie, allant jusqu'à la validation de la commande.

Pour l'occasion, le site Google Shopping, une vitrine qui agrège les offres de différents commerçants, fera aussi peau neuve. Google Shopping hiérarchise les produits en fonction de l'historique de navigation de l'internaute et des enchères passées par les fournisseurs. L'interface elle-même n'est pas marchande, elle renvoie ensuite (moyennant une rétribution supplémentaire) vers les sites des vendeurs.

La nouvelle version en préparation, conformément au partenariat signé avec Carrefour, devrait mieux mettre en valeur l'assortiment de l'enseigne.

Quel que soit le canal, la livraison des courses restera assurée par Carrefour. Google n'a en effet toujours pas lancé en France Google Express. Aux États-Unis, ce service permet de passer commande et de se faire livrer des pleins alimentaires en piochant dans l'offre de plusieurs enseignes, parmi lesquelles Walmart ou Costco.

Il est peu probable, bien sûr, que cette association entre Carrefour et Google en France bouscule l'an prochain, ou même à moyen terme, les parts de marché des enseignes. Mais l'objectif n'est pas là.

Inutile d'espérer vendre beaucoup de Pikit

Le commerce alimentaire en ligne est une niche à qui les nouvelles technologies, en faisant évoluer les pratiques d'achat, peuvent assurer une jolie croissance. Comme Walmart quand il a signé avec Google en 2017, Carrefour prend acte qu'il n'imposera pas, à terme, ses propres outils dans le quotidien des foyers. Inutile d'espérer vendre beaucoup de scannettes Pikit, ni même compter sur le téléchargement en masse de ses applis (avec Google Assistant, il suffit "d'appeler" une marque au début de la conversation pour dialoguer avec elle).

Google et Amazon se livrent déjà une guerre sans merci pour connecter les maisons à leur écosystème, en investissant des budgets colossaux dans l'intelligence artificielle et la technologie du langage. Ils veulent devenir, demain, les nouveaux médias par lesquels il faudra passer pour toucher les ménages.

Carrefour, donc, accepte cette perspective et joue le jeu de Google. Pas tant sans doute pour s'accaparer le marché des early adopters (objectivement, ils seront une poignée) que pour signer un accord avant que le rapport de force ne devienne trop défavorable. Si Google s'installe comme il l'entend dans les foyers, les distributeurs se bousculeront évidemment au portillon pour en être.

En attendant, l'accord passé avec Carrefour implique également un volet d'accompagnement, en interne, assuré par Google. Par des coopérations entre experts, dès cet été, au sein d'un "Lab d'innovation" ouvert par le distributeur. Par la formation, dans les six prochains mois, d'un millier de salariés à la "culture digitale". Et par l'adoption, enfin, des solutions bureautiques et du cloud de Google pour héberger mails et documents de 160.000 collaborateurs

Les Ateliers du drive et du e-commerce alimentaire

Intrigué par les mutations à venir du e-commerce alimentaire ?

Le 27 septembre à Paris, Les Editions Dauvers et Linéaires organisent la septième édition des Ateliers du drive et du e-commerce alimentaire.

Téléchargez ici le programme de la journée.

Réservez votre place en ligne.