LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / Alexandre Bompard, nouveau PDG de Carrefour dès le 18 juillet

.

Alexandre Bompard, nouveau PDG de Carrefour dès le 18 juillet [B. Merlaud]

9 Juin 2017

C'est à l'unanimité que le conseil d'administration de Carrefour a choisi Alexandre Bompard pour succéder à Georges Plassat à la tête du groupe de distribution. La passation de pouvoirs est programmée pour le 18 juillet.

Dans le communiqué officialisant une nomination dont toutes les étapes ont largement été médiatisées, Carrefour salue l'action de Georges Plassat, qui sera resté PDG du groupe durant cinq ans. Sous son impulsion, poursuit le distributeur, l'entreprise a "retrouvé des fondamentaux solides" et "une position de leader mondial" (même si Carrefour occupe en réalité, désormais, le sixième rang mondial de la distribution).

C'est bien à l'initiative de Georges Plassat, dont le mandat devait s'achever en mai 2018, que sa succession a été anticipée. Mais alors que le dirigeant poussait pour la promotion d'un cadre en interne, avec qui il aurait assuré un binôme pendant un an, les administrateurs ont préféré lui trouver un successeur venu de l'externe. Sans période longue de binôme, donc.

Alexandre Bompard est jeune (44 ans) mais son parcours est déjà riche. Passé par l'inspection générale des finances à sa sortie de l'ENA, il a été conseiller technique du ministre François Fillon en 2003. Entre 2004 et 2008, chez Canal+, il a exercé les fonctions de directeur de cabinet du président Bertrand Méheut puis de directeur des sports et des affaires publiques.

Nommé PDG d'Europe1 en 2008, il part trois ans plus tard pour occuper le même poste à la Fnac. Resté six ans PDG de l'agitateur culturel, Alexandre Bompard a réussi l'introduction en Bourse de la Fnac en 2013 et, surtout, a emporté le rachat de Darty en 2016.

Ses faits d'armes à la Fnac (assortis d'un plan de redressement) lui ont valu de généreux bonus qui ont fait exploser sa rémunération sur les deux dernières années et défrayé la chronique. D'où une réputation de patron gourmand, qui a braqué certains syndicalistes chez Carrefour. Une pétition lancée en interne contre son arrivée a un temps circulé sur la toile avant d'être fermée à la fin du mois de mai.