LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / 26 nouveaux passages en location-gérance chez Carrefour

.

26 nouveaux passages en location-gérance chez Carrefour [B. Merlaud]

20 Février 2019
L'hypermarché Carrefour de La-Roche-sur-Yon

Carrefour vient de dévoiler en interne une première liste, pour 2019, de 5 hypermarchés et 21 supermarchés qui passeront aux mains d'un locataire-gérant. Les syndicats s'alarment de voir encore 1500 salariés quitter ainsi le groupe.

Alexandre Bompard avait prévenu qu'il accélérerait le rythme cette année. En 2018, cinq hypers intégrés sont passés en location-gérance, il seront une dizaine en 2019. Une première vague de transferts vient d'être annoncée en interne.

Elle concerne les sites de :

- Sens Voulx (89)

- Chalon-sur-Saône Nord (71)

- Paimpol (22)

- La-Roche-sur-Yon (85)

- Mont-de-Marsan (40).

À chaque fois, des hypers en difficulté, de taille modeste. Chalon jauge 3000 mètres carrés, les autres font un peu plus de 5000 mètres carrés. Ils réalisent chacun entre 30 et 40 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour un total d'environ 170 M€.

L'annonce a été complétée par la présentation de 21 supermarchés Carrefour Market, un peu partout en France, destinés eux aussi à passer en location-gérance. En 2018, 28 C.Market avaient déjà fait l'objet d'un transfert similaire. Les sites visés en 2019 sont :

- Vendin-lès-Béthune (62)

- Feuquières-en-Vimeu (80)

- Crépy-en-Valois (60)

- Écuelles (77)

- Conflans-Sainte-Honorine (78)

- Élancourt (78)

- Saint-André-de-l'Eure (27)

- Étables-sur-Mer (22)

- Saint-Florent-sur-Cher (18)

- Bourges Cap Nord (18)

- Dadonville (45)

- Saint-Sever (40)

- Lourdes (65)

- Condom (32)

- Montpellier Croix d'Argent (34)

- Marseille Saint-Barnabé (13)

- Marseille Belle De Mai (13)

- Le Tignet (06)

- Lorette (42)

- Chassieu (69)

- Chevigny-Saint-Sauveur (21).

Carrefour fait le pari qu'un commerçant indépendant sera plus à même de relancer ces magasins. En changeant d'employeur, les collaborateurs perdent au passage une partie des avantages sociaux accordés par le groupe Carrefour, ce qui abaisse d'autant le seuil de rentabilité.

C'est aussi ce qui fait hurler les syndicats. Ils ont d'ailleurs obtenu l'an dernier la signature d'un accord imposant le respect d'un minimum de garanties sociales aux locataires-gérants et aux franchisés qui reprennent un hyper ou un supermarché Carrefour.

La CFDT calcule que près de 1500 salariés sont concernés par ces nouveaux transferts en location-gérance. La CGT dénonce une "sous-traitance sociale" qui s'accentue. Le SNEC, de son côté, alerte sur les pertes d'emploi pour les cadres et agents de maîtrise dans les hypermarchés, dont les repreneurs finissent "la plupart du temps" par se séparer.