LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / Les actus / 1,5 M€ de prime pour Les éleveurs vous disent Merci !

.

1,5 M€ de prime pour Les éleveurs vous disent Merci ! [Agathe Lejeune]

6 Février 2019

Le lait d’Intermarché "Les éleveurs vous disent Merci" fête sa première année. Plus de 21 millions de litres ont été écoulés depuis son lancement en février 2018. Beau succès pour la Laiterie Saint-Père, filiale d’Agromousquetaires, qui ambitionnait cinq millions de litres pour ce premier exercice !

Les éleveurs vous disent Merci devient en un an la deuxième référence nationale de lait "citoyen", juste derrière C’est qui le patron (voir l’enquête de Linéaires dans le numéro de février). Sa particularité : décomposer le prix du lait sur l’emballage, dont la part revenant à l’éleveur, soit 50% (0,44€), celle de la laiterie (22,52%) et celle du distributeur (21,98%), plus 5,5% de TVA.

Dans les faits, ce lait correspond peu ou prou à 16% de la collecte des producteurs de la démarche. Tout au long de l’année, les éleveurs sont rémunérés au prix "normal", puis ils touchent en fin d’exercice la prime correspondant à la valorisation additionnelle promise par la démarche. Le 5 février, les éleveurs ont donc reçu un chèque de 1.512.841 euros, la plus-value revenant aux 180 membres de l’organisation de producteurs. Soit 8.400 euros en moyenne par exploitation. "Cela permet de rassurer les partenaires financiers, mais aussi d’attirer les jeunes vers le métier d’éleveur", se félicite Valéry Chéneau, le président de l’organisation de producteurs.

100% du prix reversé

En 2019, le lait Les éleveurs vous disent Merci bénéficiera de cinq mises en avant prospectus (contre deux l’an dernier). "Nous ne touchons pas à la rémunération des éleveurs quand nous faisons des promos sur les produits issus du monde agricole", garantit Yves Audo, le président d’Agromousquetaires. Il n’y aura d’ailleurs aucune remise accordée sur le lait Merci. En guise d’opération spéciale, à la fin du mois, pour les cinquante ans de l’enseigne, 100 % du prix de la brique sera reversé aux producteurs de l’OP.

Visiblement très inspiré par le succès de C’est qui le patron, Intermarché a élargi l’an dernier sa gamme Merci au beurre doux et à la crème fraîche. En février 2019, le beurre demi-sel fait son apparition. Éleveurs, laiterie et enseigne planchent également sur un nouveau cahier des charges sans OGM et incluant le pâturage.

Les éleveurs vous disent Merci a, en outre, vocation à s’étendre à d’autres filières. Les œufs plein air arrivent en mars. "Nous avons d’autres pistes. Le jambon, par exemple, pourrait arriver rapidement et pourquoi pas le vin", dévoile Yves Audo.