LINEAIRES / LA DISTRIBUTION / La récré du mercredi / Des plats "imprimés" en 3D

.

Des plats "imprimés" en 3D [B. M.]

29 Mai 2013

Les imprimantes 3D pourraient révolutionner l'industrie... y compris agroalimentaire. La technologie existe déjà, à base de poudres nutritives. Un gadget qui n'est peut-être pas si farfelu.

La Nasa, par exemple, vient de débloquer 125 000 dollars pour financer un projet "d'imprimante à nourriture". Les cartouches de "poudres nutritives" devront pouvoir se conserver une trentaine d'années, pour les vols spatiaux au long cours. La machine devra ainsi être capable, couche après couche, d'imprimer... des pizzas.

Que ce soit avec des matériaux comme le plastique, le métal ou, donc, la nourriture, le principe des imprimantes 3D consiste à déposer ou solidifier de fines couches les unes sur les autres, pour fabriquer des objets.

Si elle a de quoi horrifier tous les gourmets, cette technologie est aussi considérée comme très prometteuse. Pas tant pour remplacer la blanquette du dimanche que pour mettre en œuvre sous une forme acceptable, par exemple, les nutriments tirés des insectes (une source de protéines présentée comme de plus en plus incontournable pour nourrir la planète).

Dans la vidéo ci-dessous, un fabricant d'imprimantes 3D fait la démonstration que plusieurs techniques sont déjà adaptées à "l'impression" de nourriture.